Les deux actrices iraniennes Katayoun Riahi et Pantea Bahram inquiétées par la police pour être apparues sans voile en public

La semaine dernière, des photos de Pantea Bahram posant tête nue à l'occasion d'une projection dans un cinéma de la capitale étaient devenues virales sur les réseaux sociaux.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'actrice iranienne Pantea Bahram au festival du film Fajr de Téhéran, le 3 février 2015. (ATTA KENARE / AFP)

La police de Téhéran a porté plainte contre deux célèbres actrices iraniennes après qu'elles sont apparues en public à Téhéran sans le voile obligatoire, ont annoncé des médias locaux.

Cette annonce intervient après l'entrée en vigueur à la mi-avril d'un nouveau plan de la police pour durcir le contrôle du port du voile par les femmes, obligatoire depuis la Révolution islamique de 1979. "La police de Téhéran a annoncé le dépôt d'une plainte en justice contre les actrices Katayoun Riahi et Pantea Bahram pour avoir commis le crime de retirer le hijab en public et avoir publié des photos sur internet", a indiqué lundi 24 avril l'agence de presse Tasnim. Ces derniers mois, de plus en plus de femmes sont apparues sans voile dans la rue, notamment depuis le début du mouvement de contestation en septembre, déclenché par la mort en détention de Mahsa Amini, arrêtée pour infraction au strict code vestimentaire.

Soutien au mouvement de contestation

La semaine dernière, des photos de Pantea Bahram posant tête nue à l'occasion d'une projection dans un cinéma de la capitale étaient devenues virales sur les réseaux sociaux. Katayoun Riahi a également publié de nombreuses photos similaires, prises dans les lieux publics à Téhéran. Cette actrice de 61 ans avait été libérée fin novembre sous caution après plus d'une semaine de détention pour avoir publié des photos sans voile sur sa page Instagram en solidarité avec les manifestants. Elle a été la première actrice iranienne à avoir publié de telles images sur les réseaux sociaux pour soutenir le mouvement de contestation.

Les deux actrices ont été primées à plusieurs reprises au festival Fajr de Téhéran, la plus importante manifestation cinématographique du pays. Le 16 avril, les autorités avaient indiqué que plus de 150 établissements commerciaux avaient été fermés en 24 heures pour ne pas avoir respecté l'obligation du port du voile par des employées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.