Le réalisateur de "Titanic" explore en solo les abysses du Pacifique

James Cameron a plongé à bord d'un mini sous-marin par plus de 10 km de fond. Une expédition inédite pour un homme seul, destinée à ramener des images et mieux connaître cette partie du globe. 

James Cameron a plongé seul à bord d\'un mini sous-marin de huit mètres de long, le \"Deepsea Challenger\".
James Cameron a plongé seul à bord d'un mini sous-marin de huit mètres de long, le "Deepsea Challenger". (MARK THIESSEN / NATIONAL GEOGRAPHIC / AP / SIPA)

Le réalisateur canadien de Titanic, James Cameron, est devenu lundi 26 mars le premier homme à explorer en solo pendant plusieurs heures, à bord d'un mini sous-marin, le site le plus profond connu de la croûte terrestre, dans la fosse des Mariannes (océan Pacifique), par plus de 10 000 mètres de profondeur.

Le réalisateur d'Avatar et d'Abyss a passé plusieurs heures lundi (heure locale), au plus profond du Pacifique, dont il devait ramener images et spécimens destinés à "mieux connaître et comprendre cette partie largement inconnue de la planète", selon le National Geographic (article en anglais) qui pilote l'expédition Deepsea Challenge. James Cameron a été "la première personne au monde à avoir jamais touché le fond, seul, du site le plus profond de la croûte terrestre à un record de 10 898 m", a annoncé à Washington le groupe américain spécialisé dans la géographie et les sciences.

Francetv info

L'endroit le plus hostile du globe

Après une remontée plus rapide que prévu, en 70 minutes, le mini sous-marin du réalisateur, baptisé par l'expédition la "torpille verticale", a refait surface à 500 km au sud-ouest de l'île américaine de Guam.  La fosse des Mariannes, sorte de longue cicatrice de 2 550 km de long dans l'océan Pacifique, atteint les 11,2 km de fond au point Challenger Deep, une profondeur où pourrait être englouti le mont Everest (8 850 m). Il s'agit de l'endroit le plus hostile du globe, plongé dans une obscurité permanente.

Le précédent record de plongé remonte au 23 janvier 1960, quand le lieutenant de la Navy américaine Don Walsh et l'océanographe suisse Jacques Piccard avaient plongé à bord du bathyscaphe militaire américain Trieste dans la fosse des Mariannes et atteint la croûte terrestre à -10 916 mètres. Mais ils n'avaient pu rester que 20 minutes dans un univers obscurci par la vase.

Un documentaire en 3-D

Cameron, âgé de 57 ans, qui a 72 plongées à son actif dont douze pour tourner Titanic, a plongé seul à bord d'un mini sous-marin de huit mètres de long, le Deepsea Challenger. L'appareil, qui a nécessité huit années de recherches, était équipé de technologies très élaborées et capable de résister à des pressions énormes. Le réalisateur avait alterné yoga et jogging chaque jour pour parfaire sa forme physique. Coincé dans un cockpit aussi "étroit qu'une capsule Apollo", selon le National Geographic, il devait filmer en 3D les fonds grâce à de puissants projecteurs et ramasser des spécimens qui seront étudiés en biologie marine, astrobiologie, géologie marine ou géophysique.

L'expédition fera l'objet d'un documentaire en 3D diffusé en salles et sur la chaîne de télévision de la National Geographic, publié dans le magazine et servant de base à des programmes éducatifs. Le sous-marin devait suivre un parcours destiné à explorer le plus grand nombre d'environnements possibles, les sédiments de la croûte terrestre, mais également les roches environnantes, riches d'enseignements pour les géologues.