Le film "Beginning" de la Géorgienne Dea Kulumbegashvili triomphe au festival de Saint Sébastien

Le film de la Géorgienne a raflé les prix à San Sebastian : celui du meilleur film, du meilleur réalisateur, de la meilleure actrice et du meilleur scénario. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La réalisatrice géorgienne Dea Kulumbegashvili, au centre, recevant la "Concha de Oro" (la Coquille d'or) du meilleur film au festival international du film de Saint Sébastien, en Espagne le 26 septembre 2020. (JUAN HERRERO / EFE)

Le film Beginning (Commencement) de la Géorgienne Dea Kulumbegashvili a littéralement triomphé samedi 26 septembre au festival international du film de Saint Sébastien, en Espagne, en remportant à la fois la Coquille d'or de meilleur film, et les prix de meilleur réalisateur, meilleure actrice et meilleur scénario. Le festival de Saint-Sébastien est le plus important festival de cinéma hispanique. Son jury était cette année présidé par l'italien Luca Guadagnino.

Un drame géorgien sur fond de fanatisme religieux

"Je tiens à remercier le jury pour ce jour fantastique, incroyable. Cela représente beaucoup pour moi, c'est un grand honneur", a déclaré la réalisatrice de 34 ans, dont le film est un drame bouleversant sur fond de fanatisme religieux dans sa Géorgie natale. Il devait initialement être présenté au festival de Cannes qui a été annulé en raison de la pandémie de coronavirus.

Beginning (Dasatskisi, en georgien) a remporté la plus haute distinction face aux favoris de la sélection officielle, dont la comédie danoise Drunk, du réalisateur Thomas Vinterberg, qui a remporté le prix de meilleur acteur attribué aux quatre acteurs masculins du film.

Prix du meilleur film latino à "Sin senas particulares" de Fernanda Valadez

L'actrice géorgienne Ia Sukhitashvili s'est vu attribuer le prix de meilleure actrice, qu'elle n'a pu recevoir en personne en raison des restrictions de voyage imposés en Espagne en raison de la pandémie.

Le film Sin senas particulares de la Mexicaine Fernanda Valadez, qui traite de migrants disparus en tentant de traverser la frontière des Etats-Unis, a obtenu de son côté le prix de meilleur film latino de l'année.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.