La rentrée cinéma démarre vendredi au festival du film d'Angoulême, avec une programmation éclatante malgré le Covid-19

C'est un des premiers festivals de cinéma post-confinement et il s'annonce opulent. L'intense 13e édition du festival du film d'Angoulême démarre ce vendredi sous la présidence du tandem de réalisateurs Delépine et Kervern.

Article rédigé par
Jonathan Trullard - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Dominique Besnehard et Marie-France Brière sont les créateurs de ce festival qui ne cesse de grandir depuis treize ans. (RENAUD JOUBERT / MAXPPP)

Le festival d'Angoulême, un des premiers événements d'importance du monde du cinéma à se tenir en France depuis le début de la crise sanitaire, se déroulera sur réservation, avec port du masque et sans grandes festivités. Il démarre ce vendredi 28 août et se tiendra jusqu'au 2 septembre.

Une programmation riche d'une soixantaine de films

Une soixantaine de long-métrages, pour la plupart en première mondiale, et des invités à rendre jaloux Thierry Frémaux (délégué général du festival de Cannes), comme Isabelle Huppert, Isabelle Adjani, Catherine Frot ou encore Gérard Depardieu. C'est le programme très VIP de la treizième édition du festival du film francophone d'Angoulême, ou "l'édition vingt sur vingt", pour les superstitieux délégués généraux, Dominique Besnehard et Marie-France Brière. 

Pour les cinéphiles, Angoulême est devenu un rendez-vous incontournable de fin d'été. L'événement, qui a attiré 47 000 spectateurs payants l'an dernier, donne chaque fois le ton de la rentrée cinéma. La carte blanche donnée à la Semaine de la critique est une des singularité de cette année particulière : la section parallèle du festival de Cannes, qui a dû annuler sa 59e édition en mai dernier, a accepté l'invitation de venir présenter ses long-métrages francophones, quatre au total, dont le film d'horreur animalière La nuée, de Just Philippot. 

Plusieurs de nos films sont passés par Angoulême par le passé, c'était donc une idée pertinente d'accepter cette invitation

Charles Tesson

Délégué général - Semaine de la critique

Cette association entre la Semaine de la critique et un festival de cinéma autre que celui de Cannes est une première, et marque le début de l'accompagnement hors les murs que le délégué général Charles Tesson a promis pour sa sélection 2020. "Plusieurs de nos films sont passés par Angoulême par le passé, et y ont été très bien accueillis", explique-t-il, "c'était donc une idée pertinente, d'autant plus que nous avons cette année une majorité de films francophones car les distributeurs français, à la différence des étrangers, ne pouvaient pas attendre Cannes 2021", ajoute cet ancien critique aux Cahiers du cinéma

Kervern et Delépine présidents du jury

Le duo de réalisateurs Benoît Delépine et Gustave Kervern présideront le jury, succédant ainsi à Jacqueline Bisset. Ils seront entourés, entre autres, de l'actrice Elsa Zylberstein et du réalisateur Claude Barras. Les auteurs de Saint-Amour et Mammuth, qui connaissent bien la région pour y avoir tourné plusieurs de leurs films, présenteront par ailleurs leur nouveau long-métrage, Effacer l'historique, lors de la soirée d'ouverture du festival. Ils auront en charge de remettre le Valois de diamant à l'un des dix films en compétition, au terme d'une présidence "démocratique". "C'est une perte de temps mais la dictature est actuellement trop à l'ordre du jour...", ont ironisé les deux compères.

Les cinéastes Gustave Kervern et Benoît Délépine présideront cette année le jury du festival du film d'Angoulême. (CHRISTOPH SOEDER / DPA)

Plusieurs films labellisés Cannes 2020 seront en compétition, comme L'ennemi du belge Stephan Streker, avec Jérémie Renier et Emmanuelle Bercot, ou Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal, avec la jamais décevante Laure Calamy. L'acteur Nicolas Maury présentera quant à lui Garçon chiffon, son premier long-métrage en tant que réalisateur.

On retrouvera d'ailleurs Laure Calamy et Nicolas Maury dans les deux premiers épisodes de la nouvelle saison de Dix pour cent, qui seront projetés en avant-première durant le festival. L'excellente série télévisée sur les coulisses d'une agence d'acteurs, qui connaît un beau succès sur France 2 depuis 2015, est à la base une idée lancée par... Dominique Besnehard.

Tout ce qu'il faut savoir sur le 13è festival du film francophone d'Angoulême

En compétition

Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal 
Éléonore de Amro Hamzawi 
- L'ennemi de Stephan Streker
- L'étreinte de Ludovic Bergery
- Garçon chiffon de Nicolas Maury
- Petit pays de Éric Barbier
- Un triomphe de Emmanuel Courcol
- Ibrahim de Samir Guesmi
- Slalom de Charlène Favierc
Mica de Ismaël Ferroukhi

Isabelle Huppert, dans "La daronne" de Jean-Paul Salomé, qui clôturera le festival du film Angoulême. Huppert remettra le prix du public lors de la cérémonie. (Lydie Nesvadba)

Avant-premières

Effacer l'historique de Gustave Kervern et Benoît Délépine
Poly de Nicolas Vanier
- Parents d'élèves de Noémie Saglio
30 jours max de Tarek Boudali
Miss de ruben Alves
- Police de Anne Fontaine
Villa Caprice de Bernard Stora
Les apparences de Marc Fitoussi
- 5ème set de Quentin Reynaud
La fine fleur de Pierre Pinaud
Des hommes de Lucas Belvaux
- La pièce rapportée de Antonin Peretjatko
Soeurs de Yamina Benguigui
La daronne de Jean-Paul Salomé

Carte blanche à la Semaine de la critique

De l'or pour les chiens de Anna Cazenave-Cambet
Sous le ciel d'Alice de Chloé Mazlo
- La nuée de Just Philippot
La terre des hommes de Naël Marandin

Les documentaires

C'est toi que j'attendais de Stéphanie Pillonca
Pingouin & Goéland et leurs 500 petits de Michel Leclerc

Les premiers rendez-vous

Les cobayes de Emmanuel Poulain-Arnaud
Seize printemps de Suzanne Lindon
Si le vent tombe de Nora Martirosyan

Les flamboyants

Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait de Emmanuel Mouret
L'enfant rêvé de Raphaël Jacoulot
Médecin de nuit de Élie Wajeman

Niels Schneider et Camélia Jordana, dans le nouveau film du très rohmérien Emmanuel Mouret, "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait" (Pyramide Distribution)

Bijoux de famille (hommage au distributeur Ad Vitam)

Presque rien de Sébastien Lifschitz
Lady Chatterley de Pascale Ferran
Tous au Larzac de Christian Rouaud
Les adieux à la reine de Benoît Jacquot
L'adieu à la nuit de André Téchiné

Grandes indiscrétions

- Série Dix pour cent, saison 4, épisodes 1 et 2
Anna de Pierre Koralnik
Ainsi que trois événements : une masterclass du duo Benoît Délépine & Gustave Kervern et une autre du ditributeur Ad Vitam, ainsi qu'une rencontre musicale de Benjamin Biolay, animée par Julie Gayet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.