Le cinéaste iranien Abbas Kiarostami, réalisateur du "Goût de la cerise", est mort à Paris à l'âge de 76 ans

Agé de 76 ans, il souffrait d'un cancer et était hospitalisé dans la capitale française. 

Le réalisateur iranien Abbas Kiarostami, à Nice, le 4 décembre 2007. 
Le réalisateur iranien Abbas Kiarostami, à Nice, le 4 décembre 2007.  (ERIC ESTRADE / AFP)

Avec Le Goût de la cerise, il avait remporté la Palme d'or, à Cannes, en 1997. Le réalisateur iranien Abbas Kiarostami est mort à Paris, annonce l'agence de presse iranienne Isna, lundi 4 juillet. Agé de 76 ans, il souffrait d'un cancer et était hospitalisé dans la capitale française. 

 Abbas Kiarostami était resté en Iran après la révolution islamique de 1979 et à fait plus de 40 films, souligne la BBC. Cependant, il avait tourné ses œuvres à l'étranger après l'arrivée au pouvoir de Mahmoud Ahmadinejad. 

Une figure majeure du cinéma international

Considéré comme une des figures majeures du cinéma contemporain, il avait notamment signé Close-up (1990), Et la vie continue (1991), Au travers des oliviers (1994), Ten (2002) ou encore Copie conforme (2010) pour lequel l'actrice Juliette Binoche avait reçu le prix d'interprétation féminine, à Cannes. Son dernier film, Like someone in love (2012), son dernier long-métrage, avait été tourné au Japon. 

Interrogé par The Guardian (lien en anglais) depuis Téhéran, son ami le réalisateur iranien Asghar Farhadi a rappelé qu'il avait "définitivement ouvert la voie aux autres et influencé énormément de personnes. Ce n'est pas que le monde du cinéma qui perd un grand homme : le monde entier perd quelqu'un de formidable", a-t-il réagi. 

: “He definitely paved ways for others and influenced a great deal of people. It’s not just the world of cinema that has lost a great man; the whole world has lost someone really great.”