"La vie d'Adèle" interdit dans l'Idaho pour ses scènes de sexe

Un seul cinéma voulait le passer. Il ne peut pas en raison d'une loi sur l'alcool.

Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, les deux actrices principales de \"La vie d\'Adèle\", lors de la promotion du film, à Toronto, au Canada, le 5 septembre 2013.
Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, les deux actrices principales de "La vie d'Adèle", lors de la promotion du film, à Toronto, au Canada, le 5 septembre 2013. ( SIPA)

La Vie d'Adèle ne pourra pas passer dans l'Idaho. L'unique cinéma de cet Etat du nord-ouest des Etats-Unis à vouloir diffuser la Palme d'Or 2013 se l'est vu interdire en raison de scène de sexe trop explicites.

The Flicks, seul cinéma d'art et d'essai de Boise, la capitale de cet état rural et peu peuplé, sert de l'alcool à ses clients. A ce titre, il doit se soumettre à une loi très stricte sur les films qu'il peut ou non projeter dans ses salles. Cette loi interdit notamment les scènes montrant, "de façon réelle ou simulée, actes sexuels, masturbation, sodomie, bestialité, fellation, flagellation, ou tout acte sexuel interdit par la loi".

Interdit aux moins de 18 ans

Sont également interdites les scènes où "toute personne est touchée ou caressée sur les seins, les fesses, l'anus ou les parties génitales" et où sont exhibés "le vagin, l'anus ou les parties génitales". Bref, pour La vie d'Adèle, qui raconte la rencontre et l'éveil au désir de deux adolescentes (Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux), c'est râpé.

Le film doit sortir en Amérique du Nord le 25 octobre sous le titre Blue is the Warmest Color (Le bleu est la couleur la plus chaude, le titre de la BD dont il est inspiré). Il sera assorti d'une interdiction aux moins de 18 ans. Le distributeur américain du film, Sundance Selects, a indiqué cet été qu'il ne compte pas présenter une version censurée du film, qui aurait permis au mieux d'obtenir une simple interdiction aux mineurs non accompagnés d'un adulte.