La mort de Marie-José Nat, actrice populaire des années 60-70

Marie-José Nat fut une figure familière dans les années 60 et 70, autant sur le grand que sur le petit écran. 

Marie-José Nat (2003)
Marie-José Nat (2003) (JACK GUEZ / AFP)

Marie-José Nat, figure familière des écrans dans les années 60 et 70 et actrice de Élise ou la vraie vie, est décédée jeudi à Paris à l'âge de 79 ans des suites d'une longue maladie, a indiqué son agent à l'AFP.

L'actrice née en 1940 à Bonifacio d'un père kabyle et d'une mère corse a été dirigée par des metteurs en scène connus comme Henri-Georges Clouzot, Gérard Oury ou Claude Autant-Lara, lors d'une carrière menée autant au cinéma qu'à la télévision.

Interview de Marie-José Nat, racontant ses débuts, "un conte de fée", selon la comédienne. 

Cette femme aux yeux et aux cheveux très noirs avait reçu en 1974 le prix d'interprétation féminine à Cannes pour Les Violons du Bal de Michel Drach, histoire autobiographique du réalisateur avec qui elle partagea sa vie plus d'une décennie.

"Elise ou la vraie vie"

Avant cela, il lui avait offert en 1967 un de ses plus beaux rôles dans Élise ou la vraie vie, l'histoire d'une jeune fille qui se lie d'amour avec un militant algérien du FLN (Front de libération nationale, en lutte pour l'indépendance de l'Algérie), qui fit alors polémique.

A la télévision et au théâtre

Marie-José Nat a aussi travaillé pour la télévision, comme dans la série à succès Les Gens de Mogador, saga en 13 épisodes, diffusée à partir de 1972. Elle y incarne, en 1850, Julia Angellier, une fille de monarchiste qui épouse un officier de l'armée impériale. Elle a aussi joué dans des téléfilms de qualité de Claude Barma, Marcel Bluwal ou Nadine Trintignant.

Au théâtre, on l'a vue dans Désiré (de Sacha Guitry), mis en scène et interprété en 1984 par Jean-Claude Brialy puis, en 1985, dans Voisin, voisine, mis en scène de Pierre Mondy, au côté de Victor Lanoux. Elle partage pendant plusieurs années sa vie avec ce dernier.

Elle s'est remariée en 2005 avec l'écrivain et peintre Serge Rezvani, connu du grand public pour être l'auteur de chansons célèbres, dont J'ai la mémoire qui flanche et Le tourbillon de la vie, interprétées par Jeanne Moreau.

Le couple vivait dans une belle maison, à Bonifacio. "Au creux de moi, assurait-elle, il y a toujours l'angoisse. Mais aussi une volonté farouche de réussir: je suis une chèvre corse !".