L'Odyssée : portrait du commandant Cousteau en père de famille engagé et sans scrupule

Le réalisateur Jérôme Salle retrace, dans L'Odyssée, la vie du grand explorateur des fonds sous-marins. Un biopic centré sur l'engagement écologique de Jacques-Yves Cousteau mais qui n'élude pas la face sombre du mythe.

Lambert Wilson et Pierre Niney, père et fils Cousteau à l\'écran, le 22 septembre 2016 à Marseille.
Lambert Wilson et Pierre Niney, père et fils Cousteau à l'écran, le 22 septembre 2016 à Marseille. (SPEICH FREDERIC / MAXPPP)
avatar
Thierry FiorilefranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

C'est la grosse production française de la semaine. L'Odyssée sort en salles mercredi 12 octobre. Dans le long-métrage, le réalisateur Jérôme Salle retrace la vie du commandant Cousteau, grand explorateur des fonds sous-marins, dont les films ont fait le tour du monde dans les années 60/7O. Avec un casting de luxe - Lambert Wilson, Audrey Tautou et Pierre Niney- L'Odyssée s'attaque à la légende Cousteau par l'angle familial.

La part sombre de l'aventurier

Même si'l s'agit d'un biopic, Jérôme Salle évite le piège de l'hagiographie à la gloire du commandant au bonnet rouge. Jacques-Yves Cousteau voulait mener une vie d'aventurier, à bord de la Calypso, dans laquelle il embarque sa famille. Le film nous fait découvrir une Simone Cousteau, sa femme, remarquablement incarnée par Audrey Tautou, véritable patronne à bord. Mais, à terre, le commandant est volage. Jérôme Salle montre la part d'ombre de Cousteau, prêt à tout pour réaliser ses rêves. Le point d'orgue est le conflit qui l'oppose à son fils Philippe, incarné à l'écran par Pierre Niney.

L'Odyssée, avec ses images sublimes est un film didactique qui a ce mérite de replacer la découverte de l'écologie dans son contexte historique, comme l'explique Lambert Wilson, qui interprète Cousteau. "Le film raconte l'éveil d'un homme, pendant toute sa vie, à l'écologie, sa prise de conscience, même tardive. Avec l'aide de son fils cadet, il est allé au devant des gens, du public et des chefs d'État",  analyse l'acteur.

La vie de Cousteau c'est vraiment la métaphore de la vie de l'homme moderne."

Lambert Wilson