L'actrice Nathalie Delon, ex-épouse d'Alain Delon, est morte

La comédienne et réalisatrice Nathalie Delon, ex-épouse d'Alain Delon, est morte à l'âge de soixante-dix-neuf ans, a annoncé leur fils Anthony Delon. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Nathalie Delon en 1972 à Cannes (STF / AFP)

La comédienne et réalisatrice s'est éteinte à l'âge de soixante-dix neuf ans. "RIP maman", c'est avec ces simples mots qu'Anthony Delon, fils de Nathalie et d'Alain Delon, a annoncé sa mort sur son compte Instagram. 

"Ma mère est décédée ce matin à 11H00, à Paris, entourée de ses proches. Elle est morte d'un cancer rapide", a déclaré à l'AFP le fils de Nathalie et Alain Delon, Anthony.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Anthony Delon (@therealanthonydelon)

D'origine espagnole, Nathalie Delon est née le 1er août 1941, à Oudja au Maroc, alors sous protectorat français. Elle débarque à Paris en 1962 après avoir quitté son premier mari, Guy Barthélémy, un ancien appelé du contingent, dont elle a une fille.

C'est après son mariage en 1964 avec Alain Delon, alors au sommet de sa gloire, qu'elle est devenue comédienne, lancée en 1967 avec un rôle dans dans Le Samouraï de Jean-Pierre Melville, tiré du roman The Ronin, de Goan McLeod.

La jeune femme aux yeux verts de 21 ans était tombée par hasard, dans une boîte de nuit de la capitale, sur Alain Delon, alors fiancé à Romy Schneider. S'ensuit une passion clandestine avant que Delon ne quitte Romy pour l'épouser en août 1964 dans la plus stricte intimité. Le couple embarque aussitôt à bord du navire France pour une lune de miel et s'installe à Los Angeles, où elle accouche un mois plus tard de leur fils Anthony.

Très vite, l'atmosphère devient orageuse dans leur superbe villa des hauteurs de Hollywood et Nathalie Delon vit mal les conquêtes éphémères de son mari. "J'étais très naïve. Il était infidèle et moi pas", confiera-t-elle en 2001 dans une émission de Thierry Ardisson. Sur le plateau du Samouraï, l'ambiance est épouvantable entre eux. En mai 1968, quand Alain Delon monte une Union professionnelle des acteurs pour tenter de rivaliser avec la CGT, la coupe est pleine pour elle. "J'ai commencé à en avoir assez, je n'étais pas d'accord avec ses idées".

L'ombre de Romy Schneider sur leur amour

Le fantôme de Romy Schneider plane sur leur histoire d'amour : "Alain ne me parlait jamais d'elle mais je voyais, de temps en temps, une ombre de tristesse passer dans son regard", lâche-t-elle bien plus tard. Le divorce est prononcé en février 1969. "Quand je l'ai quitté, j'ai tout laissé derrière moi, je suis partie avec mon fils et ma gouvernante, c'est tout", raconte-t-elle en 2018 à Paris Match. Tandis qu'Alain Delon refait sa vie avec Mireille Darc, le couple reste toutefois lié jusqu'à une date récente.

"Je suis très triste. Cela me fait toujours beaucoup de mal quand partent ceux que j'ai aimés", a déclaré Alain Delon à l'AFP. "Nathalie a été ma première femme et la seule Mme Delon", a-t-il ajouté.

"On était restés constamment en contact. On se voyait souvent. Je faisais partie de sa vie, elle faisait partie de la mienne. Nous étions encore ensemble à Noël. Nous avons fait des photos ensemble, les dernières", a raconté Alain Delon jeudi à l'AFP.

Leur fils Anthony postera fin décembre 2020 sur Instagram une photo de ses parents côte à côte.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Anthony Delon (@therealanthonydelon)

La comédienne a enchaîné les seconds rôles au cinéma jusque dans les années 80, une trentaine de films au total, dont L'Armée des ombres (1969), également de Jean-Pierre Melville, Docteur Justice (1975) de Christian-Jaque, et Une femme fidèle (1976), de Roger Vadim.

Nathalie Delon a également réalisé deux films, Ils appellent ça un accident en 1982, et Sweet Lies en 1988.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.