Cet article date de plus d'un an.

L’actrice française Noémie Merlant invitée à rejoindre l’Académie des Oscars

Plusieurs Français figurent sur la liste 2023 des invités à rejoindre la prestigieuse Académie des Oscars.
Article rédigé par franceinfo Culture
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Noémie Merlant lors de la remise de son César en février 2023. (BERTRAND GUAY / AFP)

Cocorico ! L’Académie des Oscars a dévoilé le 28 juin, la liste des 398 artistes et professionnels du cinéma invités à la rejoindre cette année, avec quelques Français dans sa liste. "L’Academy of Motion Picture Arts and Sciences a étendu ses invitations pour rejoindre l’organisation à 398 artistes et professionnels qui se sont distingués par leur contribution dans le secteur cinématographique", déclare l'organisation dans un communiqué.

Dans cette liste, on retrouve plusieurs noms français comme l’actrice Noémie Merlant (Tár, Portrait de la Jeune fille en feu). Elle avait obtenu le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour son interprétation de Clémence dans l’Innocent, en 2023. On repère également dans cette sélection la réalisatrice franco-algérienne Mounia Meddour, à l’origine du multiprimé Papicha et d’Houria.

Taylor Swift et Ke Huy Quan

Parmi les autres frenchies invités : Nathalie Tissier (chef maquilleuse), Jean-Michel Bernard (compositeur), Alain Boublil (compositeur), Emmanuel-Alain Raynal (patron de la société de production Miyu), Mélissa Petitjean (mixeuse, monteuse)...

Nos cinéastes français rejoignent d’autres stars internationales invitées cette année : la chanteuse Taylor Swift, Abel Makkonen Tesfaye (plus connu sous le nom de The Weeknd) ou encore Ke Huy Quan, célèbre pour le rôle de Demi-Lune dans Indiana Jones et le Temple Maudit, et Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour sa performance dans Everything Everywhere All at Once.

Plusieurs Français avaient été invités à rejoindre l’Académie américaine les années précédentes comme Vincent Lindon et Aïssa Maïga, l’an dernier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.