VIDEO. Cinéma : James Bond ou l'art du placement de produits

James Bond, c'est un film, mais c'est aussi une très longue publicité où montres et voitures de luxe trouvent des places de choix.

France 3

Pas moins de quatre marques ont placé leur produit dans le dernier opus de James Bond, 007 "Spectre", en salles ce mercredi 11 novembre. En tout, ce sont une dizaine de marques partenaires qui assurent la promotion du film à moindre coût. Et c'est ainsi à chaque fois qu'un James Bond sort en salles. James Bond serait-il devenu un VRP de luxe ?

21 produits dans un même film

Le placement de produit dans les films, l'idée n'est pas neuve. En 1997, une fameuse marque de lunettes de soleil voit ses ventes doubler avec le succès de "Men in Black". Parce qu'un succès en salles, c'est aussi un succès en magasin. Cette publicité cachée, combien coûte-t-elle ?  "C'est la conjonction de plusieurs choses. Est-ce que le produit sera juste vu ? Est-ce qu'il sera manipulé ? Est-ce qu'il sera consommé ? Est-ce qu'il sera cité ? Ça va de 10 000 euros à plusieurs centaines de milliers d'euros", explique Laurence Devèze, cofondatrice de Starproduct. Pour la France, les tarifs sont plus modestes et ne dépassent pas plus de 5% du budget total du film. En France, on ne dépassera pas non plus  quatre produits par film, James Bond a pu en placer jusqu'à 21.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les marques font partie de l\'ADN de James Bond, ici incarné par Daniel Craig en 2006.
Les marques font partie de l'ADN de James Bond, ici incarné par Daniel Craig en 2006. (ARCHIVES DU 7EME ART / AFP)