"Hunger Games" au centre d'une polémique raciste

Les spectateurs se sont rués dans les salles de ciné pour découvrir cette adaptation d'un best-seller américain. Problème, pour certains fans : plusieurs personnages principaux sont noirs.

Amandla Stenberg, qui interprète Rue dans \"Hunger Games\".
Amandla Stenberg, qui interprète Rue dans "Hunger Games". (METROPOLITAN FILMEXPORT)

Cette semaine, les spectateurs se sont rués dans les cinémas du monde entier pour découvrir Hunger Games, adapté du best-seller de l'Américaine Suzanne Collins. A l'instar de Twilight ou Harry Potter, la saga passionne et les fans trépignaient d'impatience. Si les adaptations font rarement l'unanimité, même lorsqu'elles restent très fidèles à l'œuvre originale (comme Harry Potter), c'est souvent le choix des acteurs qui est le plus vivement critiqué. Mais dans le cas d'Hunger Games, la polémique a carrément viré raciste.

"Beurk, Rue est noire"

Au cœur du scandale : Rue (jouée par Amandla Stenberg), la petite protégée de Katniss, l'héroïne principale. Si deux autres personnages sont incarnés par des acteurs noirs (Cinna et Tresch), c'est elle dont la couleur de peau, à voir les réactions extrêmes de certains fans, semble le plus poser "problème".

"Ce moment gênant où je découvre que Rue est une petite fille noire et pas la petite blonde innocente que je m'étais imaginée", s'étonne une spectatrice américaine sur son compte Twitter. Le site BuzzFeed (en anglais) a recensé de nombreux commentaires du même acabit (attention, certains tweets révèlent des éléments clés de l'intrigue) : "Pourquoi Rue est noire ? Je vais pas mentir, ça m'a un peu gâché le film", avoue une autre. "Pourquoi le producteur a-t-il choisi des Noirs pour jouer les meilleurs personnages ?", s'interroge un utilisateur du site de microblogging. "Beeeeuuurk Rue est noire ?? J'irai pas voir le film""Traitez-moi de raciste si vous voulez, mais quand j'ai réalisé que Rue était noire, sa mort m'a moins affecté", réagissent d'autres.

Que disent les romans ?

Mais le plus étrange, c'est qu'ils sont nombreux à invoquer l'œuvre de Suzanne Collins pour justifier leur déception, voire leurs commentaires racistes. "En vrai, Rue n'est pas censée être une petite fille noire", affirme un fan. Or, dans les romans, il est clairement indiqué que Rue a "la peau et les yeux sombres". Exit donc la petite blonde qu'avaient imaginée certains. D'ailleurs, dans une interview donnée au site spécialisé Entertainment Weekly (en anglais), le réalisateur Gary Ross confirme que l'auteure a imaginé Rue noire : "Avec Suzanne on a parlé de tout ça. Certaines choses ne sont pas très claires dans le livre. Rue est bien afro-américaine."

En novembre déjà, lorsque les affiches promotionnelles du film ont été dévoilées, de nombreux fans n'ont pas caché leur surprise en découvrant la couleur de peau de Rue, mais aussi de Cinna, interprété par Lenny Kravitz, relève le Huffington Post (en anglais). Pourtant, Suzanne Collins le décrit dans sa trilogie comme ayant les yeux verts, les cheveux bruns et la peau "légèrement foncée". Sur Twitter, un esprit bien inspiré raille les fans outrés : "J'ai entendu dire que Donald Trump va essayer de prouver que Rue n'est pas née à Panem", écrit-il, moquant le milliardaire qui avait mis en doute la naissance du président Barack Obama sur le sol américain.