La 79e cérémonie des Golden Globes maintenue mais sans public ni télévision

Accusés de multiples discriminations, les organisateurs des Golden Globes ont tenu à maintenir la cérémonie. Mais compte tenu de la situation sanitaire celle-ci aura lieu sans public ni télévision. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Annonce des nominations pour la 79e cérémonie des Golden Globes, le 13 décembre 2021 au Beverly Hilton Hotel à Beverly Hills, en Californie. (ROBYN BECK / AFP)

Enferrés dans une controverse tenace et en butte au boycott de l'industrie du divertissement, les organisateurs des Golden Globes ont décidé de maintenir leur cérémonie de remise des prix prévue dimanche 9 janvier qui n'aura ni public ni retransmission télévisée.

L'Association de la presse étrangère de Hollywood (HFPA), qui constitue le jury de ces prix, est la cible depuis des mois d'accusations de racisme, de sexisme, de harcèlement et de corruption.

Propagation rapide d'Omicron aux États-Unis

La soirée de gala des Golden Globes ouvrait traditionnellement la saison des prix cinématographiques et était courue par le gratin d'Hollywood. Belfast de Kenneth Branagh et The Power of the Dog de Jane Campion sont en tête des nominations. Mais cette année, les stars sont aux abonnés absents et la chaîne de télévision NBC a renoncé à diffuser la cérémonie.

Cela n'empêchera pas la HFPA de procéder comme si de rien n'était à la remise de ses récompenses, dimanche dans l'habituel Beverly Hills Hotel, pour mettre en lumière "les oeuvres philanthropiques" de l'association. "Au cours des 25 dernières années, la HFPA a fait don de plus de 50 millions de dollars" à diverses associations caritatives, soulignent les organisateurs dans un communiqué.

Aucun public n'est prévu pour cette 79e édition des Golden Globes, ajoute l'association, invoquant la situation sanitaire et la propagation rapide du variant Omicron. 

Boycott général

L'avenir de Golden Globes paraît incertain. Plus d'une centaine de publicistes avaient écrit à la HFPA en mars dernier pour lui demander de mettre un terme à "des comportements discriminatoires et non professionnels, des manquements éthiques et des accusations de corruption". Devant le scandale, l'organisation a rapidement annoncé une série de réformes, notamment un recrutement sans précédent de nouveaux membres pour améliorer la représentation des minorités en son sein.

Mais des critiques, comme les stars Scarlett Johansson et Mark Ruffalo ont publiquement dénoncé ces réformes jugées insuffisantes, tandis que Tom Cruise a renvoyé à l'organisation ses trois Golden Globes en signe de protestation. Des grands studios comme Warner Bros, Netflix et Amazon ont dans la foulée fait savoir qu'ils ne travailleraient plus avec la HFPA tant que des changements significatifs n'auraient pas été mis en oeuvre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Golden Globes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.