Gérard Jugnot retrouve la Bretagne pour "Drôle d'oiseau", son nouveau film

Gérard Jugnot revient derrière et devant la caméra pour "Drôle d’oiseau", un film dans lequel il incarne un père qui vient de perdre son fils. Le tournage a lieu en ce moment dans la région de Saint-Malo. L’occasion pour le cinéaste de retrouver le climat breton qu’il avait déjà testé il y a seize ans pour son film "Meilleur espoir féminin" avec Bérénice Béjo.

Seize ans après \"Meilleur espoir féminin\" tourné à Cancale, Gérard Jugnot retrouve le climat breton !
Seize ans après "Meilleur espoir féminin" tourné à Cancale, Gérard Jugnot retrouve le climat breton ! (France 3 Culturebox)
En 2000, pour son film "Meilleur espoir féminin", Gérard Jugnot découvrait la Bretagne et notamment Cancale, petite ville d’Ille-et-Vilaine où le coiffeur qu’il incarnait possédait un salon de coiffure. Le film, qui a révélé à l’époque Bérénice Bejo (elle avait 24 ans), avait connu un très beau succès auprès du public avec plus d’un millions d’entrées.

Les bonnes ondes bretonnes vont peut-être guider vers la même destinée "Drôle d’oiseau", le nouveau long-métrage de Gérard Jugnot, en tournage en ce moment à Saint-Suliac. Le comédien-réalisateur y incarne Loïc Le Tallec un ancien pilote de rallye, qui a connu son heure de gloire dans les années 80, devenu vendeur dans une concession automobile. Survient alors un terrible accident : son fils se tue au volant de sa voiture. Dévasté, Loïc apprend que celui-ci a fait don de son cœur.  

Reportage : M. Thiebaut / K. Hannedouche
"Drôle d’oiseau" a été écrit par Guy Laurent, le scénariste de "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?". Dans le film, Gérard Jugnot donnera la réplique à Isabelle Mergault, Bernard Le Coq et au jeune François Deblock qui incarne son fils. En 2015, le jeune acteur a reçu le Molière de la Révélation masculine pour son rôle au théâtre dans "Chère Elena", mis en scène par Didier Long.