Cet article date de plus de deux ans.

"Fire will come", Alexandre d'or au festival du film de Thessalonique

Traditionnellement centré sur les oeuvres cinématographiques de l'Est de l'Europe, le festival de Thessalonique, qui se déroule tous les ans, est le plus important évènement cinématographique et culturel en Grèce.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le long-métrage franco-hispano-luxembourgeois "Fire will come" d'Oliver Laxe a reçu l'Alexandre d'Or au festival international du film de Thessalonique. (PYRAMIDE DISTRIBUTION)

Fire will come d'Oliver Laxe, sur le retour de prison d'un pyromane dans son village de Galice, a reçu dimanche 10 novembre l'Alexandre d'Or au festival international du film de Thessalonique. Le long-métrage franco-hispano-luxembourgeois a également reçu le prix du meilleur acteur pour l'Espagnol Amador Arias. Il interprète un fils qui a purgé sa peine de prison pour incendie criminel et rentre auprès de sa vieille mère dans son village dans les montagnes de Galice.

14 films en compétition pour la 60e édition

The Fever de Maya Da-Rin (Brésil-France-Allemagne) a reçu l'Alexandre d'Argent et prix spécial du jury de la compétition internationale, qui présentait 14 films pour sa 60e édition dans la deuxième ville de Grèce. Dans cette fiction, un indigène vigile sur des docks brésiliens, victime du racisme de ses collègues, se trouve secoué par une mystérieuse fièvre à l'annonce du départ de sa fille, son ultime lien familial à mille lieux de son village natal et de ses racines indiennes.

L'Alexandre de Bronze, prix du meilleur réalisateur, a été attribué à Melina Leon pour Song without a name (Pérou-Espagne-USA), sur le trafic de nouveaux-nés au Pérou dans les années 80.

Dans la section des films produits en Grèce, Siege on Liperti Street de Stavros Paballis (Grèce-Chypre) a remporté le prix de l'association des critiques du film grec, celui de la fédération internationale des critiques de film et celui de la télévision nationale grecque. Le film raconte comment une famille surendettée en pleine austérité, résiste à l'expulsion de sa maison installée à la lisière de la zone tampon de l'ONU à Chypre, menaçant de mettre en péril la trêve entre Grecs et Turcs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.