Les trésors d'animation du studio Ghibli de Hayao Miyazaki bientôt disponibles sur Netflix

Une vingtaine de films d'animation des studios Ghibli, dont les oeuvres enchanteresses du maître Hayao Miyazaki, seront disponibles sur Netflix à partir du 1er février.

Une image du film d\'Hayao Miyazaki \"Mon Voisin Totoro\" sorti en 1988.
Une image du film d'Hayao Miyazaki "Mon Voisin Totoro" sorti en 1988. (STUDIO GHIBLI / PHOTO 12 / AFP)

La plateforme américaine de streaming Netflix a signé un accord avec Ghibli, le studio d'animation japonais de Hayao Miyazaki. A partir du 1er février, Netflix diffusera vingt et une oeuvres du studio japonais, ont annoncé les deux partenaires lundi 20 janvier.

Dès le 1er février, sept films Ghibli, dont Mon voisin Totoro (1988), Porco Rosso (1992) ou Kiki la petite sorcière (1989) seront mis à disposition sur Netflix. Le voyage de Chihiro, qui a reçu un Oscar,  Princesse Mononoké et cinq autres films rejoindront le catalogue le 1er mars. Sept autres films seront proposés à partir du 1er avril.

Tous ces films seront disponibles en version originale sous-titrée mais aussi dans une version doublée dans une vingtaine de langues. Seuls le Canada, les Etats-Unis (où Ghibli a signé avec HBO), le Japon et la Chine (où Netflix n'est pas présent) sont exclus de ce partenariat.



Une double surprise

Ce partenariat Ghibli-Netflix constitue un changement important dans la stratégie du studio iconique japonais. Jusqu'ici, Ghibli refusait de digitaliser ses films artisanaux, considérant que ces joyaux d'animation conçus avant tout pour le cinéma ne devaient pas être disponibles en streaming sur les plateformes.

Son cofondateur emblématique, le maître de l'animation japonais Hayao Miyazaki, y était personnellement opposé. Dans le making off de son dernier long métrage, Le Vent se lève (2013), il déclarait notamment "Je suis un homme du 20e siècle. Je ne veux rien avoir à faire avec le 21e".

"Aujourd'hui, il existe différentes façons pour un film de toucher le public. Nous avons écouté nos fans et avons pris la décision de streamer notre catalogue de films. Nous espérons que les gens autour du monde découvriront l'univers des Studios Ghibli au travers de cette expérience", explique aujourd'hui le producteur Toshio Suzuki, et figure historique des Studios Ghibli, dans un communiqué cité par Variety.

Netflix préféré à Disney

La surprise vient aussi du fait que Disney, qui distribue les longs-métrages Ghibli (hors DVD) dans le monde depuis 1996, n'ait pas été choisi alors qu'il vient de lancer sa propre plateforme, en rivalité ouverte avec Netflix, en particulier sur les films d'animation.

Au journal Le Monde, Toshio Suzuki, l'un des piliers de Ghibli, a expliqué que le studio avait été sollicité par différentes plateformes mais que Netflix leur avait "offert les meilleures options" et que la multinationale américaine lui semblait en outre "soutenir réellement les créateurs et de beaux projets", tandis que Disney "très occupé avec la fusion avec la 20th Century Fox, ne semble pas avoir de temps pour nous." Il précise cependant au quotidien que pour l'heure, aucun projet de coproduction n'a été proposé par Netflix à Ghibli.

Miyazaki au travail sur un nouveau long-métrage

Après avoir annoncé à plusieurs reprises qu'il prenait sa retraite - dès Princesse Mononoké en 1997 - , Hayao Miyazaki, 79 ans, travaille actuellement et depuis 2017 à un prochain film, annoncé comme son dernier. Mais de longs mois seront semble-t-il encore nécessaires avant que ne soit achevé Comment vivez-vous ?

En mai dernier, le studio Ghibli, en sommeil depuis 2014, a également dévoilé un projet de parc à thème près de la ville japonaise de Nagoya. Les attractions seront inspirées des principaux films du studio et installées sur un parc de 200 hectares divisé en cinq zones, où sera respectée l'éthique écologique en accord avec les valeurs véhiculées dans l'univers magique des films de Miyazaki, ode à la nature. Le parc pourrait ouvrir ses portes en 2023.