Le nouveau film de Tarantino avec Brad Pitt et Leonardo DiCaprio en compétition à Cannes

L'attente était fébrile depuis le 17 avril à l'annonce de la sélection officielle du 72e Festival de Cannes, où ne figurait pas le nouveau film de Quentin Tarantino, "Once Upon a Time... in Hollywood" avec Brad Pitt et Leonardo DiCaprio, puisqu'il n'était pas terminé. C'est désormais officiel, il sera bien en compétition.    

Les acteurs américains Brad Pitt et Leonardo DiCaprio sur une photo promotionnelle de \"Once Upon a Time.. In Hollywood\" du réalisateur américain Quentin Tarantino.
Les acteurs américains Brad Pitt et Leonardo DiCaprio sur une photo promotionnelle de "Once Upon a Time.. In Hollywood" du réalisateur américain Quentin Tarantino. (Copyright 2018 Sony Pictures Entertainment Deutschland GmbH)

Le film se déroule en 1969 à Los Angeles et met en scène une star de la télévision et un cascadeur en guise de doublure, qui font carrière à Hollywood. Au coeur de l'histoire : l'assassinat de Sharon Tate, l'épouse enceinte de Roman Polanski, par la "famille" Manson dans la villa de Jack Nicholson.

Outre Leonardo DiCaprio et Brad Pitt, la distribution de  Once Upon a Time... in Hollywood comprend également Margo Robbie dans le rôle de Sharon Tate, Al Pacino, Kurt Russel, Michael Madsen et Tim Roth, ces trois derniers étant des habitués des films de Tarantino. Leonardo DiCaprio avait joué dans Django Unchained et Brad Pitt dans Inglourious Basterds. Vu cette pléiade d'acteurs, cela promet une belle montée des marches lors de la projection officielle à Cannes.

Retour sur l'affaire Manson

L’affaire Manson avait fait grand bruit en 1969 et demeure un des cas les plus traumatisants de serial killer. Charles Manson n’était pas l’exécutant des cinq assassinats au total qui avait ensanglanté la villa de Jack Nicholson. Il était une sorte de gourou halluciné, à la tête d’une communauté de pseudo-hippies. Le groupe était identifié à une secte satanique, Manson s’identifiant à Satan. Il faisait preuve d’une fascination quasi-hypnotique sur ses sujets, notamment nombre de jeunes femmes qui participèrent au quintuple assassinat.

Arrêté peu de temps après les faits, ainsi que ses complices, Charles Manson avait été condamné à mort reconnu comme le commanditaire des crimes. Sa peine avait été par la suite commuée en peine de prison à perpétuité. Il est décédé en prison en 2017, à l'âge de 83 ans.

L\'actrice américaine Margot Robbie dans le rôle de Sharon Tate dans Once Upon a Time… in Hollywood du réalisateur américain Quentin Tarantino.
L'actrice américaine Margot Robbie dans le rôle de Sharon Tate dans Once Upon a Time… in Hollywood du réalisateur américain Quentin Tarantino. (ANDREW COOPER / 2018 Sony Pictures Entertainment Deutschland GmbH)

Thierry Frémaux : Tarantino "fidèle et ponctuel"

Voici le communiqué de Thierry Frémaux, directeur délégué du Festival de Cannes, ppour annoncer la projection en compétition de  Once Upon a Time... in Hollywood : 

"On a craint, que le film, ne sortant que fin juillet, ne soit pas prêt mais Quentin Tarantino, qui n’a pas quitté sa salle de montage depuis quatre mois, est un vrai enfant de Cannes, fidèle et ponctuel ! Comme pour Inglourious Basterds, il sera bien là, vingt-cinq ans après la Palme d’or de Pulp Fiction, avec un film terminé, projeté en 35mm et en présence de sa troupe d’acteurs : Leonardo DiCaprio, Margot Robbie, Brad Pitt. Son film est une déclaration d’amour au Hollywood de son enfance, une visite rock à l’année 1969 et une ode au cinéma tout entier.

"C’est aussi un travail qui dépasse nos attentes et prouve la maturité de l’artiste. C’est pourquoi, en plus de Quentin et sa team pour les jours et les nuits passés au montage, le Festival remercie spécialement les équipes de Sony Pictures, qui ont rendu tout cela possible", a conclu Thierry Frémaux.

Abdellatif Kechiche boucle la sélection officielle

Un deuxième film est venu boucler la compétition de la sélection officielle cannoise : Mektoub My Love : Intermezzo d'Abdellatif Kechiche, Palme d'or en 2013 pour La Vie d'Adèle. Il s’agit de la suite de Mektoub My love : Canto Uno (2016).

"J’ai vu le film jeudi dernier, toujours en montage, et même en plein montage ! Mais il sera terminé, dans une durée annoncée de 4h par le réalisateur", a déclaré Thierry Frémaux. Le film sera "montré en fin de Festival pour que le DCP puisse être livré dans les temps. Avec une histoire fleuve et un portrait extraordinaire de la jeunesse des années 90 dont il a raconté les prémices dans son Canto Uno et dont on retrouvera les acteurs avec plaisir, le réalisateur tunisien/français Abdellatif Kechiche sera de nouveau présent à Cannes", a déclaré le directeur délégué du festival.