"Les Intranquilles" de Joachim Lafosse, une lutte désarmante contre la bipolarité destructive

Le réalisateur belge a l'habitude de porter à l'écran les difficultés des couples. Il met cette fois une famille à l'épreuve de la maladie, dans un drame psychologique troublant de justesse porté par le remarquable duo Damien Bonnard - Leïla Bekhti.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La maladie de Damien (Damien Bonnard) va peu à peu dégrader ses relations avec sa femme (Leïla Bekhti) et son fils (Gabiel Merz Chammah). (LUXBOX)

Après avoir filmé les tourments amoureux dans L'Économie du couple, le réalisateur belge Joachim Lafosse porte cette fois-ci à l'écran les ravages de la bipolarité. Dans Les Intranquilles - qui a concouru cet été en sélection officielle au Festival de Cannes -, le cinéaste de 46 ans propose une plongée pleine de sensibilité dans le quotidien d'une famille soumise à l'épreuve de la maladie.

Une famille complètement impuissante

Damien (Damien Bonnard) est artiste-peintre. Inspiré par fulgurances, hyperactif toujours en mouvement, il vit avec sa femme Leïla (Leïla Bekhti) et leur jeune fils Amine, et leur fait bien malgré lui vivre un enfer au quotidien. Atteint de troubles psychiatriques, il passe en quelques secondes du rire à la colère, du calme à la paranoïa, de la tendresse à la violence. Imprévisible, insomniaque, il impose à sa famille un comportement hautement instable, entre phases maniaques et épisodes de dépression. Son traitement au lithium va le tranquilliser, mais il ne sera alors plus que l'ombre de lui-même, face à sa famille, impuissante et à bout de nerfs.

Cette psychose maniaco-dépressive, dévastatrice pour celui qui en est atteint comme pour ceux qui partagent sa vie, Joachim Lafosse la connaît bien, puisque son père était lui-même atteint de bipolarité. "J'ai toujours eu envie de raconter ce qu'il se passait à la maison quand j'étais enfant. Je voulais autant parler de l'entourage que de celui sur lequel on a mis un diagnostic", raconte-t-il en marge de la présentation de son long métrage. Pas étonnant donc qu'il transpose avec autant d'intensité cette lutte de tous les instants d'un homme pour retrouver un équilibre émotionnel.

Damien Bonnard et Leïla Bekhti déchirants

Comme le personnage de Leïla Bekhti, admirable de courage et de dévouement, on assiste donc, complètement démunis, à l'inexorable dégradation de l'état d'un protagoniste au demeurant attachant, que Damien Bonnard incarne avec une justesse digne d'un prix d'interprétation. L'acteur de 42 ans, révélé dans Rester Vertical d'Alain Guiraudie et remarqué dans la superproduction Dunkerque de Christopher Nolan, s'est brillamment approprié un rôle pour lequel il s'est longuement préparé avec des psychiatres.

À l'aide de plans appuyés sur les regards, on partage avec force les moments de complicité et d'amour sincère, qui laisse vite place aux déchirements, aux insultes voire à des accès de violence physique. Observer à travers les yeux d'un enfant cette fascination effrayée pour son père en devient parfois difficile à supporter. Comme dans cette scène particulièrement embarrassante où Damien fait irruption dans une salle de classe pour distribuer des gâteaux à tous les élèves. On termine le film épuisé par cette déperdition d'énergie, cette surveillance permanente et ce sentiment angoissant qu'il n'existe aucune solution pour guérir de ces maux et réussir à contrôler la situation. Le récit saisissant d'une maladie qui finit par détruire bien plus que l'"intranquille" qui la déclare.

"Les Intranquilles" sortira au cinéma en France le 6 octobre 2021. (Stenola Productions)

La fiche

Genre : Drame
Réalisateur : Joachim Lafosse
Acteurs : Leïla Bekhti, Damien Bonnard, Gabriel Merz Chammah
Pays : Belgique
Durée : 1h58
Sortie : 6 octobre 2021
Distributeur : Les Films du Losange

Synopsis : Leïla et Damien s’aiment profondément. Malgré sa bipolarité, il tente de poursuivre sa vie avec elle sachant qu’il ne pourra peut-être jamais lui offrir ce qu’elle désire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Festival de Cannes 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.