Cet article date de plus de trois ans.

Décès d’Agnès Varda : Sète se souvient de son premier film "La Pointe courte"

Agnès Varda, décédée vendredi 29 mars, avait ses habitudes à Sète où elle a tourné à plusieurs reprises, dont son tout premier long-métrage, "La Pointe courte", avec Sylvia Montfort et Philippe Noiret, en 1954. Un tournage qui reste ancré dans la mémoire collective locale.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Agnès Varda habitait Paris mais était Sétoise de cœur. La cinéaste née en Belgique en 1928 avait, en 1940, fuit son pays bombardé par les Allemands pour s’installer à Sète avec sa famille. Une ville où elle fera ses premiers pas de réalisatrice.

Reportage France 3 : L. Calmels / J. Morch / S. Vanni / S. Colpaert
Guy et André sont des enfants de la Pointe courte. Le quartier de pêcheurs où Agnès Varda a tourné son premier film. Guy était figurant.

A la Pointe courte, on est fier de notre quartier. Et ce film, c’est un plus.

Guy Molle

Agnès Varda immortalise la vie de ses habitants sur la pellicule. Et reviendra régulièrement les voir.

Je crois qu’elle adorait ce quartier, qu’elle s’y sentait chez elle.

André Lubrano, ami d’Agnès Varda

En 2008, la cinéaste de la Nouvelle Vague reviendra tourner à la Pointe courte "Les plages d’Agnès". En 2017, elle avait été la marraine des joutes de Sète. Le maire de la ville profondément touché par le décès de la réalisatrice lui a rendu un vibrant hommage sur sa page Facebook, dont voici un extrait.  

Sète perd aujourd’hui un de ses enfants, une amie enjouée, une complice de nos fêtes de la Saint-Louis, une figure joyeuse de la Pointe, une flâneuse fidèle de nos quais.

François Commeinhes, maire de Sète.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.