De Ladj Ly à Paolo Sorrentino, 17 réalisateurs reconnus ont tourné des courts métrages en confinement pour Netflix

Netflix diffusera à partir de fin juin des films courts tournés avec les moyens du bord pendant le confinement par 17 cinéastes

Le réalisateur Ladj Ly à Hollywood pour les Oscars, le 9 février 2020
Le réalisateur Ladj Ly à Hollywood pour les Oscars, le 9 février 2020 (ROBYN BECK / AFP)

Netflix lancera fin juin une collection de courts métrages réalisés durant le confinement par 17 cinéastes de renom, dont un tourné par Ladj Ly à Clichy et Montfermeil (Seine-Saint-Denis), là où il avait filmé son film choc Les Misérables. Cette collection, baptisée Homemade (fait maison), mise en ligne le 30 juin, a été créée "avec les moyens du bord" par les 17 réalisateurs participants, rapporte la plateforme américaine dans un communiqué.

"Filmées en utilisant uniquement du matériel disponible à la maison, ces histoires vont du journal intime de leur vie quotidienne à de courtes fictions, explorant de multiples genres et offrant un regard sur la façon dont le confinement a touché différents pays à travers le monde et changé le cours de nos vies", explique le géant du streaming.

De Ladj Ly à Paolo Sorrentino

Outre Ladj Ly, les réalisateurs qui se sont prêtés au jeu incluent Paolo Sorrentino (The Young Pope), qui a tourné à Rome, Rachel Morrison (Black Panther) à Los Angeles, Pablo Larraín (Jackie) à Santiago, Rungano Nyoni (I Am Not a Witch) à Lisbonne, Natalia Beristáin (No quiero dormir sola) à Mexico, Sebastian Schipper (Roads) à Berlin, Naomi Kawase (Les délices de Tokyo) à Nara, David Mackenzie (Outlaw King) à Glasgow, Maggie Gyllenhaal (The Honourable Woman) dans le Vermont (Etats-Unis).

Nadine Labaki et Khaled Mouzanar (Capharnaüm) ont tourné à Beyrouth, Antonio Campos (The Devil All The Time) à New York, Johnny Ma (Vivre et chanter) à San Sebastián del Oeste (Mexique), Kristen Stewart à Los Angeles, Gurinder Chadha (Joue-la comme Beckham) à Londres, Sebastián Lelio (Une femme fantastique) à Santiago, et Ana Lily Amirpour (The Bad Batch) à Los Angeles.