Comcast rachète les studios de cinéma DreamWorks pour 3,5 milliards d'euros

Le premier câblo-opérateur américain cherche à étoffer son offre de contenus en rachetant le studio qui a produit les films d'animation "Shrek" et "Kung Fu Panda".

Le patron de Dreamworks, Jeffrey Katzenberg, à l\'avant-première de \"Kung Fu Panda 3\" à Londres (Royaume-Uni), le 6 mars 2016.
Le patron de Dreamworks, Jeffrey Katzenberg, à l'avant-première de "Kung Fu Panda 3" à Londres (Royaume-Uni), le 6 mars 2016. (SIPA)

Le géant américain du câble Comcast a annoncé, jeudi 28 avril, le rachat du studio de cinéma DreamWorks Animation pour près de 4 milliards de dollars (plus de 3,5 milliards d'euros). L'entreprise va effectuer ce rachat via sa filiale NBCUniversal. Elle cherche à étoffer son offre de contenus en rachetant le studio qui a notamment produit les films d'animation Shrek, Kung Fu Panda et Madagascar.

Grâce à ce rachat, l'entreprise, valorisée à plus de 130 milliards d'euros, pourra produire plus facilement des produits dérivés comme des jeux, des figurines, des vêtements ou des parcs à thème, raconte Le Figaro

Des discussions avaient échoué avec Hasbro et SoftBank

Cela fait plusieurs années que le patron de DreamWorks, Jeffrey Katzenberg, cherche à vendre son studio d'animation, explique le quotidien. Ce vétéran d'Hollywood, ancien de chez Disney, réalise ainsi une opération juteuse : la vente devrait lui rapporter près de 20 millions d'euros.

Des discussions en vue d'un rachat de la société avaient déjà été évoquées dans le passé avec le groupe japonais de télécommunications SoftBank, puis avec le fabricant de jouets américain Hasbro, mais elles n'avaient pas abouti.