Un mois après leur réouverture, les salles de cinéma peinent à se remplir

Le cinéma traverse une crise sans précédent. Un mois après la reprise des salles, sa fréquentation laisse à désirer. Seule la perspective de sorties de grosses productions en août est une source d'espoir.

France 2

Le 22 juin à minuit, il y avait foule dans un cinéma parisien indépendant, le premier à rouvrir après 99 jours de confinement. Quatre semaines sont passées et les lendemains ont déchanté. Les spectateurs ne se bousculent plus à la caisse. Le patron d'un cinéma familial qui emploie 20 salariés ne masque pas son inquiétude.

Une reprise décevante

"C'est assez calme. Le public a du mal à revenir en salles, il n'y a pas encore assez de films", constate Samuel Merle, directeur du cinéma des 5 Caumartin à Paris. La sortie du film de François Ozon Été 85 a fait renaitre l'espoir. Les spectateurs sont revenus dans les salles pour un long-métrage attendu qui devait être présenté à Cannes. Deux comédies françaises, Divorce club et Tout simplement noir tirent aussi leur épingle du jeu. Le marché frémit, mais les spectateurs restent frileux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une salle de cinéma parisienne le 21 juin 2020.
Une salle de cinéma parisienne le 21 juin 2020. (ABDULMONAM EASSA / AFP)