Cinéma : "La Terre des hommes", un drame agricole sur fond d'emprise

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Cinéma : La terre des hommes, un drame agricole sur fond d'emprise
France 3
Article rédigé par
C.Tixier, M.Le Page, E.Denis, S.Gorny, B.Bervas - France 3
France Télévisions

En voulant sauver de la faillite l'exploitation de son père, une jeune femme tombe sous les griffes d'un responsable important dans l'élevage bovin… mais pas vraiment bienveillant. "La terre des hommes" sortira mercredi 25 août dans les salles de cinéma.

Seule femme dans un marché aux bestiaux très masculin, rien ne semble pourtant effrayer la jeune Constance, qui se bat pour reprendre la ferme de son père, accablé par les dettes. Pour s'en sortir, elle demande l'aide d'un exploitant charismatique et très influent, qui n'hésite pas à profiter de son pouvoir pour abuser d'elle. "Elle se retrouve dans une situation qu'elle ne contrôle plus du tout. Tout son avenir se retrouve entre les mains de cet homme, et si elle parle (…) elle perd tout", explique l'active Diane Rouxel, qui interprète Constance.

Un monde en crise

Une histoire de viol et de domination, dans un milieu traditionnellement masculin. Le réalisateur, Naël Marandin, explique s'être demandé comment traiter la question du consentement et de l'emprise, et avoir trouvé "que l'arène agricole et l'arène de ce marché donnaient une résonance [et] une incarnation à l'histoire". La Terre des hommes rejoint la liste des drames agricoles auxquels le cinéma français s'intéresse depuis quelques années, avec des films comme Au nom de la terre ou Petit paysan.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.