Cet article date de plus de sept ans.

Casablancas, le créateur de l'agence Élite, au centre d'un documentaire

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
elite
elite elite (France 3)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 3

Alors que les défilés de haute couture prennent leur quartier d'été à Paris, la vie d'un amoureux des femmes sort mercredi au cinéma. En créant l'agence Élite, John Casablancas a consacré sa vie aux top models, lançant Cindy Crawford ou Naomi Campbell.

Il a bâti un empire et vécu une vie de plaisir. Un playboy fils à papa peu doué pour les études et guidé par son amour maladif des jolies femmes. En 1967, son histoire d'amour avec Miss Danemark lui donne une idée : ouvrir une agence de mannequins très select. Il a lancé Lidna Evangelista, Karen Mulder ou Cindy Crawford. Des top models qu'il caste lui-même. Son génie : trouver des filles sexy plus stars que les actrices de cinéma en panne de glamour.

Scandales à répétition

À l'époque, c'est l'agence Ford qui règne dans la mode, très vite dépassée par les méthodes de marketing modernes de John Casablancas. Exemple avec ces concours de tee-shirts estampillés Élite lors de soirées branchées. Mais très vite, les top models surpayés deviennent incontrôlables et le boss, rattrapé par quelques scandales, quitte l'agence pour se retirer au Brésil avec sa femme de 34 ans sa cadette. Casablancas, l'homme qui aimait les femmes, en salles mercredi 29 juin, conte l'histoire d'une incroyable success-story, mais aussi le portrait d'une époque de fête et de légèreté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.