Cet article date de plus de neuf ans.

Cannes 2013 : James Gray, Phoenix, Cotillard et Mads Mikkelsen au Moyen-âge

Le très attendu « The Immigrant » de James Gray était en lice vendredi. Le New-Yorkais présenté à Cannes 3 de ses 5 films, en repartant toujours bredouille. « The Immigrant » est son premier film en costumes, avec son alter ego Joaquin Phoenix et Marion Cotillard. En face un curieux film médiéval, "Michael Kohlhaas", avec le Prix d'interprétation masculin 2012 pour "La Chasse", Mads Mikkelsen.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Joaquin Phoenix et Marion Cotillard dans "The Immigrant" de James Gray
 (Wild Bunch Distribution)
Lion d’argent à Venise, et Prix de la critique à Deauville en 1994, à 24 ans, « Little Odessa reste peut-être encore aujourd’hui son meilleur film. Même si « The Yards » (2000), « La Nuit nous appartient » (2007) et « «Two Lovers » (2008), tous trois en compétition à Cannes, demeurent de très grands films. « The Immigrant » parle encore de New York, sa ville, et d’immigration (« Little Odessa »). Son sujet situé au début du siècle dernier (1921), misérabiliste et tragique, lui donne une tonalité à la Dickens.
Joaquin Phoenix et Marion Cotillard dans "Low Life" de James Gray
 (Wild Bunch Distribution )
Cannes à souvent récompensé un cinéaste, après faute de l’avoir fait plus tôt. Vue la composition du jury, Spielberg en tête, cela pourrait bien peser dans la balance. Encore faut-il constater sur pièce.

Le deuxième film en compétition est signé du Français Arnaud de Pallières. Il réalise son quatrième long métrage avec « Michael Kohlhaas » et se retrouve à Cannes pour la première fois. Le film bénéficie d’une belle distribution : Mads Mikkelsen, Prix d’interprétation masculine en 2012 pour « La Chasse », David Bennent (« Le Tambour »), Denis Lavant, Bruno Ganz, Sergi Lopez et Amira Casar. Mais la réussite n’est pas forcément au rendez-vous… 
Ne restera plus à voir en compétition « que » « la Vénus à la fourrure » de Roman Polanski, pour la énième fois à Cannes, avec son épouse Emmanuelle Seigner et Mathieu Amalric, ainsi que "Only Lovers left Alive", une histoire de vampires avec Tilda Swinton, Tom Hiddleston, Mia Wasikowska et John Hurt. Mais on sera sur la sellette jusqu’au bout !

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.