C'est Yann Moix qui a emmené Gérard Depardieu à Pyongyang

C'est l'auteur et chroniqueur Yann Moix qui a emmené Gérard Depardieu en Corée du Nord début septembre. Il y a tourné un documentaire sur ce voyage, un film sur le pays et sur l'acteur, "deux monstres sacrés" et "opaques", dont c'est le 70e anniversaire, a-t-il raconté vendredi sur France Inter.

L\'écrivain et réalisateur Yann Moix
L'écrivain et réalisateur Yann Moix (Baziz Chibane / PhotoPQR / La Voix du Nord / MaxPPP)
On se demandait ce que faisait Gérard Depardieu à Pyongyang, où il avait été aperçu dans un hôtel et assistant avec Yann Moix le 9 septembre au défilé célébrant le 70e anniversaire de la Corée du Nord. C'est l'écrivain qui a proposé à l'acteur de l'accompagner pour ce voyage qu'il avait déjà prévu, puis a décidé de le filmer.
 
"C'est de manière tacite que je l'ai fait, je ne lui ai pas demandé l'autorisation (...), il n'a pas dit ni oui ni non, j'ai filmé, il n'a rien dit", a commenté Yann Moix sur France Inter.
 
"J'arrive à une heure et demie de film à peu près, film que je vais appeler '70', pour commémorer ces deux anniversaires connexes : les 70 ans de la République populaire démocratique de Corée, et la naissance de Gérard Depardieu, deux monstres sacrés", a-t-il ajouté.

"J'ai vu se fissurer le logiciel nord-coréen"

"Ces deux monstres opaques, on croit les connaître mais on n'en connaît absolument rien. Les voir mêlés l'un à l'autre était une expérience absolument hors norme. J'ai vu se fissurer le logiciel nord-coréen à mesure que Gérard pénétrait dans le pays", a expliqué Yann Moix, qui raconte plus en détails dans Paris Match ce voyage qui les a aussi conduits dans la zone démilitarisée.
 
Grâce à l'attitude de Gérard Depardieu, qui ne respectait pas les codes, "on a eu accès aux êtres humains", raconte Yann Moix. "Au bout de trois voyages, je pensais toujours ne pas y avoir accès, et grâce à Gérard qui a fissuré ces codes, j'ai vu des êtres humains qui me ressemblaient, qui cessaient d'être des facies opaques et fermés pour s'ouvrir comme des fleurs."
 
La maison de production Hikari, qui avait déjà produit le précédent documentaire de Yann Moix, "Re-Calais", diffusé en 2018 sur Arte, travaille à trouver un diffuseur ou un distributeur pour cet "ovni" qui montre "l'humanité incroyable de la rencontre de Gérard Depardieu avec la Corée du Nord", a indiqué à l'AFP son fondateur Anthony Dufour. Le film devrait être prêt en 2019.