Au ciné cette semaine : footeux sur le retour, village suicidaire et rats déformés

FTVi vous aide à vous frayer un chemin dans la jungle des sorties du mercredi 26 septembre.

Patrice Leconte réalise \"Le Magasin des suicides\", film d\'animation en salle le 26 septembre 2012.
Patrice Leconte réalise "Le Magasin des suicides", film d'animation en salle le 26 septembre 2012. (DIABOLO FILMS)

CINEMA - Riche semaine dans les salles obscures. Que vous soyez branché(e) documentaire, animation, action ou encore comédie, il y a fort à parier que vous trouviez votre compte dans l’un des films qui sortent mercredi 26 septembre. FTVi en a sélectionné cinq avec amour.

1Si les crampons vous démangent

Les Seigneurs, d'Olivier Dahan, avec José Garcia, Gad Elmaleh, Joeystarr, Franck Dubosc, Omar Sy, Jean-Pierre Marielle, Ramzy Bédia...

Après La Môme, Les Rivières pourpres 2 et la comédie musicale Mozart, l'opéra rock, le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on n'attendait pas franchement Olivier Dahan sur le terrain de la comédie. Du coup, pour assurer ses arrières, le presque jeune (45 ans) réalisateur s'est entouré d'un casting XXL.

Le synopsis ? L'ancienne gloire du foot Patrick Orbéra (José Garcia) reprend en main l'équipe de foot de la minuscule île de Molène, en Bretagne, pour sauver la conserverie locale, et accessoirement espérer revoir sa fille. Pour atteindre ces objectifs, il décide de recruter ses ex-coéquipiers, qui n'ont pas forcément les jambes de leurs 20 ans.

2Si vous avez envie de retrouver goût à la vie

Le Magasin des suicides, film d'animation de Patrice Leconte.

Il était une fois une ville où tout est gris, du ciel aux murs jusqu'à la vie de ses habitants. Dans cette cité malheureuse, seul un commerce tourne à plein régime : "le magasin des suicides", une petite boutique déprimante tenu par les Tuvache et spécialisée dans les poisons, cordes et autres tristes outils pour aider ses clients à en finir avec la vie.

Comble de malheur : la tenancière du magasin, tout aussi désespérée que ses congénères, accouche d'Alan, un enfant hilare et gai comme un pinson. Ce film d'animation, adapté du roman éponyme de Jean Teulé (grand succès en librairie lors de sa sortie en 2007), retrouve des couleurs sous les traits de Patrice Leconte.

3Si vous êtes plutôt branché(e) drogue et triolisme

Savages, d'Oliver Stone, avec Blake Lively, Taylor Kitsch, John Travolta, Aaron Taylor-Johnson...

S'appeler Oliver Stone aide-t-il à parler de drogue ? Dans son nouveau film, adapté du roman éponyme, le réalisateur américain met en scène un ménage à trois spécialisé dans le commerce du cannabis thérapeutique. Leur business est si florissant qu'il attise la convoitise d'un cartel mexicain, qui n'hésite pas à employer les grands moyens pour contraindre le trio à coopérer.

A noter, des seconds rôles de grande classe : Salma Hayek, John Travolta ou encore Benicio del Toro sont de la partie.

4Si vous êtes arrivé(e) trop tard au théâtre

Vous n'avez encore rien vu, d'Alain Resnais, avec Pierre Arditi, Lambert Wilson, Sabine Azéma, Denis Podalydès...

Essouflé (vous êtes en retard), installez-vous dans cette salle obscure et attendez les trois coups puis le lever de rideau. Le réalisateur Alain Resnais a convié pour vous une bande d'acteurs aussi à l'aise à l'écran que sur les planches. Tous les treize sont réunis pour la mort de leur ancien metteur en scène, Antoine.

En guise de veillée funèbre, ce dernier les a invités à rejouer post mortem sa pièce Eurydice. Chacun y va de son interprétation, mais n'en disons pas plus : regardez cette bande-annonce, plongez dans l'univers de Resnais et prenez place aux côtés des comédiens.

5Si les rats déformés par les OGM ne vous effraient pas

Tous cobayes ?, documentaire de Jean-Paul Jaud, avec Philippe Torreton en narrateur.

Quatre ans après Nos enfants nous accuseront, Jean-Paul Jaud revient avec un nouveau documentaire à charge lié aux OGM et à leurs implications sur notre mode de vie. Le réalisateur a suivi les travaux de l'équipe du chercheur Gilles-Eric Séralini, auteur d'une étude explosive, parue la semaine dernière, sur la toxicité du maïs transgénique NK603 et de l'herbicide Roundup. Pas de hasard dans cette date de sortie, alors que l'étude, très critiquée, est en cours de vérification.

Le film s'attarde également sur la question du nucléaire à l'heure de l'après-Fukushima, en donnant la parole aux scientifiques, aux agriculteurs, aux responsables politiques, ainsi qu'aux militants.