Cet article date de plus de dix ans.

Angelina Jolie, une" mauvaise fille" heureuse d'être encore en vie

L'actrice de 36 ans s'est confiée dans une interview à la chaîne américaine CBS, qui sera diffusée dimanche. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Angelina Jolie et Brad Pitt au Festival International du Film de Toronto, le 9 septembre 2011.  (DPA / MAXPPP)

"J'ai vécu des heures noires, horribles et je m'en suis sortie. Cela ne m'a pas tuée jeune." La ténébreuse Angelina Jolie s'est confiée, mardi 22 novembre, à la chaîne américaine CBS, dans une interview qui sera diffusée dimanche. L'actrice s'estime heureuse d'être toujours en vie après avoir fait des choses "terribles" dans sa jeunesse.

"J'ai (...) beaucoup de chance. (...) Les gens ont raison de croire que j'ai trempé dans les choses les pires et les plus dangereuses et que, pour toutes ces raisons, je ne devrais plus être là", a-t-elle ajouté. L'actrice est notamment connue pour avoir porté autour du cou une fiole contenant du sang de son ex-mari, Billy Bob Thornton. 

"Je réserve ça à Brad"

La tête brûlée de 36 ans, en couple avec Brad Pitt et mère de six enfants, a avoué qu'elle continuait toujours à vivre dangereusement. "Je suis restée une mauvaise fille. J'ai toujours cette part-là en moi. Mais maintenant j'arrive à la contrôler et je réserve ça à Brad. Ou... à nos petites aventures."

En plus de son métier d'actrice, Angelina Jolie est aussi ambassadrice de bonne volonté auprès de Haut Commissariat aux réfugiés et fait le tour des camps de réfugiés dans des zones de crise.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.