Alain Berberian, le réalisateur de "La Cité de la peur", est mort à l'âge de 63 ans

Outre la célèbre comédie loufoque, il a réalisé de nombreux sketches et parodies d'émissions pour la compagnie d'humoristes Les Nuls, dont il était un compagnon de la première heure.

Alain Berberian, le 11 mars 2005, à Deauville (Calvados). 
Alain Berberian, le 11 mars 2005, à Deauville (Calvados).  (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)

Le cinéaste français Alain Berberian est mort, mardi 22 août, à l'âge de 63 ans, a annoncé à l'AFP son agent, confirmant une information de La Tribune de Genève. Hospitalisé, il est mort d'une maladie non précisée. Réalisateur de Paparazzi, L'Enquête corse et Le Boulet, il était surtout un complice de la première heure des Nuls avec qui il a tourné La Cité de la peur. Il a aussi réalisé de nombreux clips et parodies d'émissions du groupe d'humoristes, diffusées sur Canal+.

"Une culture de cinéma dingue"

Frère de l'auteur de bande dessinée Charles Berberian, il a fait ses débuts comme monteur aux premières heures de la chaîne payante, où il rencontre la bande d'Alain Chabat. Devant sa caméra, il a dirigé de nombreuses figures du cinéma française de Gérard Jugnot à Christian Clavier en passant par Jean Reno et Benoît Poelvoorde. 

Dans une série de tweets, Pierre Lescure, le président du Festival de Cannes et ancien président de Canal+, a salué en Alain Berberian "le meilleur 'directed by' français", à la "culture de cinéma dingue".