Complément d'enquête, France 2

VIDEO. "Il n'y a pas que les femmes qui ont été victimes d'Harvey Weinstein" : son ancien chauffeur à Cannes se confie à "Complément d'enquête"

"Il y a aussi quelques hommes qui ont été harcelés physiquement, moralement, insultés, injuriés." Dans "Complément d'enquête", l'ancien chauffeur à Cannes du producteur hollywoodien fait le portrait d'un client caractériel et violent.

Harvey Weinstein ne manquait jamais le Festival de Cannes. Mais pour la deuxième année consécutive, son chauffeur Mickaël Chemloul ne l'y croisera plus. Au volant de sa limousine, il voyait tout des habitudes de son ancien client : "les castings tard la nuit" avec des actrices débutantes ou des call-girls...

Aujourd'hui, Mickaël est devenu un témoin gênant. Devant les anciens bureaux de production de Weinstein, il fait le récit de violences d'un autre genre que les agressions sexuelles qui ont fait tomber le magnat d'Hollywood.

Crises de nerfs, coups et menaces

"Quand un feu rouge s'éternisait, témoigne Mickaël Chemloul, il fallait le sortir de là, sinon il piquait une crise de nerfs. A l'arrière, il jette les téléphones, les journaux, les bouteilles d'eau, tout ce qu'il peut... Quand quelqu'un lui a mal parlé ou qu'un assistant est en retard, c'est la crise de nerfs dans la voiture, et c'est le chauffeur qui prend."

Une nuit de 2013, les choses vont trop loin. Mickaël raconte que le producteur se déchaîne sur lui, lui portant des coups qui le hantent encore. "Il n'y a pas que les femmes qui ont été victimes d'Harvey Weinstein, dit-il. Il y a aussi quelques hommes qui ont été harcelés physiquement, moralement, insultés, injuriés." Selon lui, cette agression lui a valu trois jours d'ITT et une dépression qui l'a empêché de travailler pendant des mois. 

Plainte pour violences volontaires

"Il m'a arraché mes lunettes, m'a porté un coup de poing sur la nuque, un coup de coude dans les côtes, il m'a tordu le doigt, il m'a fait mal au bras." C'est ce que contient la plainte pour violences volontaires qu'il a déposée au commissariat de Cannes en 2014. Elle relate aussi ces menaces : "La mafia viendra te chercher, te foutre dans le coffre, te faire disparaître, et personne ne saura où tu es." Une plainte classée sans suites faute de témoins...

Extrait de "Weinstein, la contre-attaque", un reportage à voir dans "Complément d'enquête" le 23 mai 2019.

\"Il n\'y a pas que les femmes qui ont été victimes d\'Harvey Weinstein\" : son ancien chauffeur à Cannes se confie à \"Complément d\'enquête\"
"Il n'y a pas que les femmes qui ont été victimes d'Harvey Weinstein" : son ancien chauffeur à Cannes se confie à "Complément d'enquête" (COMPLÉMENT D'ENQUÊTE/FRANCE 2)