Affaire Weinstein : Tarantino "savait" et regrette de ne pas avoir "pris ses responsabilités"

Le réalisateur le plus proche de Harvey Weinstein a reconnu, mercredi 18 octobre, dans un entretien au "New York Times", avoir "minimisé ces incidents".

Quentin Tarantino (à droite) en conversation avec Harvey Weinstein, le 7 décembre 2015, lors de la promotion du film \"Les huit salopards\".
Quentin Tarantino (à droite) en conversation avec Harvey Weinstein, le 7 décembre 2015, lors de la promotion du film "Les huit salopards". (CHARLEY GALLAY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il fait son mea culpa. Le réalisateur américain Quentin Tarantino a révélé, mercredi 18 octobre, qu'il était au courant depuis des décennies des pratiques de son ami, le producteur Harvey Weinstein, aujourd'hui accusé de harcèlement sexuel et de viols par des dizaines d'actrices. Il a affirmé regretter de ne pas avoir réagi en conséquence.

"J'en savais suffisamment pour réagir plus que ce que je n'ai fait, a-t-il expliqué dans une interview au New York Times (en anglais), publiée jeudi. C'était plus que les rumeurs habituelles, les ragots. Ce n'était pas des on-dit. Je savais qu'il avait fait plusieurs de ces choses."

"Je minimisais les incidents"

Quentin Tarantino a notamment eu connaissance de gestes déplacés de Harvey Weinstein sur une de ses anciennes compagnes, l'actrice Mira Sorvino. Il était également au courant d'un accord conclu entre le producteur et l'actrice Rose McGowan.

"J'aurais aimé prendre mes responsabilités par rapport à ce que j'avais entendu. Si j'avais fait ce que j'aurais dû faire alors, j'aurais dû ne plus travailler avec lui", a-t-il reconnu. Il regrette de n'avoir pas eu ce courage et d'avoir continué à enchaîner les films avec Harvey Weinstein. "Je minimisais les incidents", dit-il. 

Ensemble, le duo a écrit parmi les plus belles pages du cinéma hollywoodien des années 1990 et 2000. Harvey Weinstein a distribué le premier film de Tarantino, Reservoir Dogs, en 1992, avant de produire plusieurs de ses plus gros succès, comme Kill Bill, Pulp Fiction ou Inglourious Basterds. Interrogé par le New York Times sur les conséquences que pourrait avoir cette affaire sur son travail, Quentin Tarantino a expliqué "espérer" que cela n'affecterait pas ses films.

A la mi-octobre, après les premières accusations portées contre Harvey Weinstein, le lauréat de la Palme d'or 1994 pour Pulp Fiction avait réagi par un court message sur Twitter en parlant des "révélations qui ont émergé". Il s'était également dit "abasourdi, le cœur brisé".