21e festival de la fiction de La Rochelle : de nouvelles séries télé ancrées dans notre quotidien

Les 15 prix seront remis le 14 septembre au cours d'une cérémonie présentée par l'humoriste Matthieu Madénian. L'édition 2018 avait couronné le téléfilm Jonas d'Arte et la série Dix pour cent de France 2.

L\'actrice Valérie Karsenti en août 2017 à Angoulème en France 
L'actrice Valérie Karsenti en août 2017 à Angoulème en France  (YOHAN BONNET / AFP)

Le 21e Festival de la fiction de La Rochelle présentera du 11 au 15 septembre le "renouvellement" de la fiction francophone et européenne, selon le président de son comité de sélection, Marc Tessier. "On a vu cette année une très grosse proposition, avec beaucoup d'oeuvres pour une sélection resserrée", a souligné le directeur du festival Stéphane Strano à l'AFP. "On voit émerger de grandes questions de société, la présence vivifiante de l'unitaire (téléfilm) et des propositions totalement folles en Europe", venues notamment d'Espagne et du Royaume-Uni.

Le jury, présidé par la comédienne Valérie Karsenti (Scènes de Ménages), rassemble entre autres le compositeur Alex Beaupain, la réalisatrice Isabelle Czajka (La vie domestique) ou la scénariste Marie Roussin (Un village français).

Des avant-premières, un grand débat

Les prochaines séries des grandes chaînes françaises s'affronteront en compétition officielle : Arte et sa loufoque L'agent immobilier, avec Mathieu Amalric et Eddy Mitchell, France 2 et Faites des gosses, avec Amelle Chahbi et Fred Testot, TF1 avec le thriller Pour Sarah, ou M6 et sa série carcérale Prise au piège. Du côté des téléfilms s'affronteront en compétition La part du soupçon de TF1, avec Kad Merad, ou Si tu vois ma mère d'Arte, avec Felix Moati et Noémie Lvovsky.

En marge de la compétition officielle, le festival propose aussi des avant-premières attendues, avec Le bazar de la charité, le drame parisien en costumes de TF1 et Netflix, et Laetitia (France Télévisions), réalisé par François-Xavier de Lestrade, sur le meurtre d'une adolescente près de Pornic en 2011. Canal+ y présentera aussi en avant-première Les sauvages de Rebecca Zlotowski, adaptée du best-seller de Sabri Louatah, avec Marina Foïs et Roschdy Zem. M6 montrera le premier épisode d'Un homme ordinaire, inspirée de l'affaire Dupont de Ligonnès (avec Arnaud Ducret et Emilie Dequenne).

Le grand débat du Festival portera (de nouveau) sur la très attendue réforme de l'audiovisuel, dans la matinée du vendredi 13, en présence du ministre de la Culture Franck Riester. Un débat proposé par le CNC abordera, quant à lui, la représentation des identités de genre sur les écrans.