Festival d’Angoulême : "Les enfants de la résistance", la série de Ers et Dugomier plébiscitée par les élèves et les enseignants

Succès en librairie - 500 000 exemplaires vendus - la série Les enfants de la résistance est aussi un formidable support pédagogique. Présents au Festival d'Angoulême, ses auteurs, Dugomier et Ers, interviennent auprès des collégiens pour parler de leur travail.

Les enfants de la résistance, une série plébiscitée par les jeunes lecteurs.
Les enfants de la résistance, une série plébiscitée par les jeunes lecteurs. (C. Guinot / France Télévisions)

Née en 2015, la série Les enfants de la résistance (Éditions Le Lombard) a connu depuis un succès grandissant qui ne s'est jamais démenti, les ventes dépassant le demi-million d'exemplaires écoulés. Alors que le tome 6, Désobéir !, vient de sortir, le scénariste Vincent Dugomier et le dessinateur Benoit Ers sont présents au Festival d'Angoulême 2020.

En 2016, leur série a reçu ici même le prix des Collégiens. Quatre ans plus tard, l'engouement des plus jeunes est toujours là comme le prouve la rencontre organisée au collège Anatole France d'Angoulême avec 75 élèves de 6e.

Résister à 13 ans 

Les enfants de la résistance a pour héros deux garçons de 13 ans, François, fils d’agriculteur, Eusèbe, fils d’instituteur, et Lisa, une réfugiée recueillie par les parents de François. L'intrigue commence en 1940 alors que la France a signé l'Armistice. Les troupes allemandes s'installent près de Dijon, dans le village des enfants qui ne se résignent pas à accepter sans broncher la présence de l'occupant. À leur manière, ils vont trouver le moyen d'entrer en résistance.

Transmettre la mémoire

Lancée par Benoit Ers, l'idée de parler de la Seconde guerre mondiale a tout de suite intéressé Vincent Dugomier qui voulait aborder le sujet par le prisme des civils. Les deux hommes qui travaillent ensemble depuis plus de vingt ans ont puisé dans les récits de leurs propres familles, découvrant que leurs grands-parents avaient été résistants. Le duo a conçu la BD en choisissant clairement de s'adresser à la jeunesse.

"C'était vraiment l'idée de favoriser la discussion dans les familles au niveau de la mémoire et que les enfants aillent interroger leurs grands-parents ou arrières grands-parents pour apprendre ce qui s'est passé en France il y a plus de quatre-vingt ans", explique Vincent Dugomier. "Mais il a fallu être très clair et très précis dans les explications."

Les enfants de la résistance - Benoît Ers et Vincent Dugomier
Les enfants de la résistance - Benoît Ers et Vincent Dugomier (C. Guinot / France Télévisions)

Les deux auteurs ont effectué un gros travail de recherche et de documentation pour restituer le plus fidèlement possible les décors, les faits, l'état d'esprit de l'époque. Le tout sans chercher à choquer ni à occulter les épisodes tragiques et en évitant le manichéisme.

Chaque album se termine ainsi par un dossier historique. Un site a également été créé pour aborder d'une manière interactive les diverses thématiques abordées par les albums.

D'où le succès de la série auprès des enseignants qui trouvent dans Les enfants de la résistance un support pédagogique de qualité, facilement accessible pour les élèves et qui les implique bien plus qu'un cours classique ou un manuel d'histoire.

Désobéir ! le tome 6 de la série Les enfants de la résistance, sorti le 24 janvier 2020.
Désobéir ! le tome 6 de la série Les enfants de la résistance, sorti le 24 janvier 2020. (Ers & Dugomier - Le Lombard)

Après le Tome 6 qui vient de sortir, il y aura encore une, voire des suites. La série se poursuivra après la Libération pour parler de la reconstruction, des familles à la recherche des disparus, de la vie qui peine à reprendre son cours.

Une autre série pourrait voir le jour, centrée cette fois sur le personnage de Lisa, la jeune réfugiée, et son enfance dans une Allemagne qui voit un dictateur s'installer à sa tête.

Les enfants de la Résistance, tome 6 Désobéir ! 
Éditions Le Lombard
56 pages, 10,95 €.