Festival d'Angoulême : Jérémie Moreau remporte le Fauve d'or pour "La saga de Grimr"

Parmi les autres lauréats figurent deux femmes : Marion Montaigne et Marion Fayolle.

Couverture de \"La Saga de Grimr\".
Couverture de "La Saga de Grimr". (DELCOURT)

A 30 ans, il remporte l'une des plus importantes récompenses du 9e art. L'auteur de BD Jérémie Moreau a remporté, samedi 27 janvier, le Fauve d'or d'Angoulême pour La saga de Grimr (Delcourt). Il devient le plus jeune lauréat de ce prix depuis 1997.

Son livre, couronné comme le meilleur album de langue française de l'année, entraîne le lecteur sur les pas d'un colosse à la tignasse rouge dans une terre d'Islande hostile au XVIIIe siècle. Grimr voit disparaître sa famille sous les cendres d'un volcan. Capturé par des Danois, libéré par un poète, recueilli par un voleur, Grimr n'aura de cesse de vouloir retrouver son identité.

Le prix du public pour Marion Montaigne

Jérémie Moreau avait face à lui neuf autres auteurs, dont quatre femmes. Parmi elles, la Française Marion Montaigne a reçu le prix du public pour son album Dans la combi de Thomas Pesquet (Dargaud), qui retrace le parcours du l'astronaute qui a passé près de 200 jours dans la Station spatiale internationale. 

Le jury du festival a attribué son prix spécial à une autre femme, Marion Fayolle, récompensée pour Les amours suspendues (Magnani). L'Australien Simon Hanselmann a reçu le prix de la série pour le déjanté Megg, Mogg & Owl Happy Fucking Birthday (Misma). Le prix polar a récompensé Philippe Valette pour Jean Doux et le mystère de la disquette molle (Delcourt). Le prix jeunesse est allé à Julia Billet et Claire Fauvel pour La guerre de Catherine (Rue de Sèvres).