BD : le dessinateur François Dermaut, co-auteur des "Chemins de Malefosse", est mort à l'âge de 70 ans

Dessinateur et aquarelliste réputé, connu notamment pour la BD historique à succès "Les chemins de Malefosse", François Dermaut est mort d'une longue maladie.

Le dessinateur de BD François Dermaut et les couvertures de deux volumes de \"Les chemins de Malefosse\" édité chez Glénat.
Le dessinateur de BD François Dermaut et les couvertures de deux volumes de "Les chemins de Malefosse" édité chez Glénat. (EDITIONS GLENAT)

Le dessinateur de BD François Dermaut, co-auteur de la série Les chemins de Malefosse, est décédé à l'âge de 70 ans, a-t-on appris vendredi auprès de son éditeur.

"C'est avec tristesse que nous apprenons le décès de François Dermaut. Âgé de 70 ans, il est mort des suites d'une longue maladie", ont annoncé les éditions Glénat dans un communiqué.

"Les chemins de Malefosse" a révolutionné la BD historique

Le dessinateur était notamment connu pour avoir co-réalisé avec Daniel Bardet la série historique Les chemins de Malefosse, qui se déroule sous le règne d'Henri IVIl en dessinera 12 volumes entre 1982 et 2004. Cette série intemporelle et populaire qui a révolutionné la bande dessinée historique s'est écoulé à plus de 1,2 million d'exemplaires.

François Dermaut publie ses premières bandes dessinées dans les magazines des éditions de Fleurus sous le pseudonyme Franjacq. Il y adapte tour à tour Oliver Twist en 1974, Les Misérables (1975), Jacquou le croquant (1976), Colombe la vilaine (1977), dans l'hebdomadaire "Djin". En 1985, il écrit et dessine Charlotte et le trésor des Templiers dans "Okapi".

Illustrateur et aquarelliste réputé

Également illustrateur et aquarelliste de renom, il publie en 2003 Carnets de Saint-Jacques-de-Compostelle, une oeuvre personnelle drôle et touchante. Son chef-d'oeuvre graphique reste sans doute son dyptique Rosa, réalisé alors qu'il était déjà malade, et dont les albums sont sortis en 2015 et 2019. 

François Dermaut travaillait actuellement sur Lumière à Cornemule, un nouveau diptyque adapté du roman de Gilbert Bordes. "Cet homme franc, entier, intègre et honnête va nous manquer. Nous sommes heureux d'avoir pu offrir, pendant toutes ces années, un espace créatif à un tel artiste", a réagi son éditeur.