Une réplique "vivante" de l'oreille coupée de Van Gogh exposée en Allemagne

Une artiste néerlandaise a recréé l'organe, à partir de l'ADN d'un descendant du peintre et d'une imprimante 3D.

Réplique biologique de l\'oreille gauche de Vincent Van Gogh, œuvre de l\'artiste nééerlandaise Diemut Strebe, nommée \"Sugababe\", exposée à Karlsruhe (Allemagne), le 3 juin 2014.
Réplique biologique de l'oreille gauche de Vincent Van Gogh, œuvre de l'artiste nééerlandaise Diemut Strebe, nommée "Sugababe", exposée à Karlsruhe (Allemagne), le 3 juin 2014. (DIEMUT STREBE / AP / SIPA)

C'est une folle rencontre entre l'art et la science. Une artiste néerlandaise a crée une réplique biologique de l'oreille gauche du peintre Vincent Van Gogh, annonce mercredi 4 juin le musée de Karlsruhe (lien en anglais), en Allemagne, qui l'expose. Diemut Strebe, qui travaille à partir de matières biologiques et vivantes, a régénéré, avec l'aide de scientifiques, la célèbre oreille coupée du peintre néerlandais, en utilisant l'ADN d'un de ses descendants et une imprimante 3D. Son œuvre est intitulée Sugababe.

"L'oreille a été fabriquée avec des tissus de cartilage et elle a la même forme que celle de Van Gogh", affirme Dominika Szope, porte-parole du Centre pour l'Art et les médias (ZKM) de Karlsruhe. L'équipe a utilisé des cellules du cartilage de Lieuwe van Gogh, l'arrière-arrière-petit-fils du frère de Vincent Van Gogh, Theo. Celui-ci partage environ un seizième de ses gènes avec l'illustre peintre et pose fièrement à côté de l'œuvre sur son profil Facebook.

Capture d\'écran de la page Facebook de Lieuwe van Gogh.
Capture d'écran de la page Facebook de Lieuwe van Gogh. (LIEUWE VAN GOGH / FACEBOOK / FRANCETV INFO)
 

Murmurer à l'oreille (gauche) de Van Gogh

L'oreille a été conçue grâce à l'association de cellules vivantes et de composants techniques, donnant naissance à une "œuvre vivante", explique Dominika Szope. Les visiteurs peuvent même parler dans l'oreille avec un microphone. Le son, une fois passé dans le liquide où elle baigne, est enregistré dans l'installation. L'œuvre sera exposée à Karlsruhe jusqu'au 6 juillet avant de partir pour New York en 2015.

Cette oreille gauche est aussi célèbre que son propriétaire. L'histoire raconte que le peintre néerlandais Vincent Van Gogh se l'était coupée au cours d'un accès psychotique, en 1888. Une version contestée par quelques historiens, rappelle Le Figaro. Certains affirment que c'est en réalité le peintre Paul Gauguin qui a tranché l'oreille de son ami et colocataire au cours d'une dispute.