Street art : Rado, le nouveau lieu alternatif et solidaire de Bordeaux ouvre ses portes

Situé aux Bassins à flot, le site accueille jusqu'à la fin de l'année 2021 une exposition de street art et prépare sa nouvelle programmation artistique autour des cultures émergentes et des actions solidaires.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Rado, nouveau lieu social et culturel ouvert à tous dans le quartiers des Bassins à flots à Bordeaux  (France 3 Nouvelle Aquitaine)

À Bordeaux, tous les amateurs de street art et de cultures urbaines se donnent désormais rendez-vous à Rado. Ce nouvel espace de 1000 m2 a pris place dans le quartier des Bassins à Flot. Le lieu de création et d'émulation culturelle porté par le collectif Wanted inaugure sa saison avec une grande exposition et plein de projets à venir. 

Nouvelle galerie de street art à Bordeaux

Aux couleurs du street art

Onze plasticiens bordelais ont participé à la décoration des murs de Rado. Parmi eux, l'artiste visuel Tomas Lacque qui a produit une oeuvre noire de manière très spontanée "avec un extincteur rempli d'acrylique".

L'extincteur dont s'est servi Tomas Lacque pour créer son oeuvre sur les murs de Rado  (France 3 Nouvelle Aquitaine)

Un peu plus loin, c'est Vincent Sereks qui explique son procédé pictural où les formes jouent avec les couleurs : "Je fais de la peinture fantastique géométrique(...) j'ai essayé de faire une peinture magique qui pourrait ouvrir un vortex vers une dimension supérieure qui nous amènerait vers le bonheur". Tout un programme joyeux, un peu fou, et plein d'espoir que Rado fait bouillonner entre ses murs. À découvrir aussi, jusqu'à la fin décembre, les oeuvres de Chloé Sagno Charl Zarl, Freddy Focks, Landroid, Mt., Epis, Rooble, Scaner et Ben Trakt.

Vincent Sereks dans son oeuvre géométrique et fantastique (France 3 Nouvelle Aquitaine)

Economie circulaire

À partir de janvier 2022, le bâtiment flambant neuf de Rado va héberger une expérience collective, culturelle et solidaire pour contribuer à créer du lien social dans le quartier. Un tiers-lieu mené par le collectif Wanted, déjà à l'origine d'un café social dans le quartier Saint-Michel de Bordeaux. Rado se veut ouvert à toute forme de création et de projet d'économie solidaire. "On veut être un wanted café pour permettre à des personnes extrêmement différentes de se retrouver, c'est un espace qui peut accueillir n'importe qui de manière inconditionnelle, des gens qui ont un pouvoir d'achat, d'autres pas, des gens qui n'ont pas l'habitude d'avoir accès à des lieux comme ça", détaille Jérémie Ballarin, cofondateur de Wanted Café.

Rado est ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 19h 
Dj set les jeudis soir jusqu'à 22 heures 
1€ l'entrée de l'expo

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Street Art

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.