Les arts urbains s'emparent d'un ancien couvent à Angers

Au nord d'Angers, dans le quartier de Nazareth, l'ancien couvent d'une communauté religieuse, appelé à une démolition prochaine, accueille jusqu'au 15 novembre une centaine d'artistes. 

Une centaine d\'artistes a investi un ancien couvent  au nord d\'Angers
Une centaine d'artistes a investi un ancien couvent  au nord d'Angers (France 3 Pays de la Loire)

A l'abandon depuis plusieurs mois, les murs de l'ancien couvent du quartier de Nazareth connaissent un sacré coup de jeune. Etendu sur 6 000 mètres carrées, ce bâtiment est devenu un terrain d'inspiration pour des dizaines d'artistes invités à poser leur patte. Dans chaque pièce ou presque. "J'ai réservé des façades pour certains artistes, raconte Doris Koffi à l'origine du projet. D'autres artistes choisissent leur chambre et l'arrangent comme ils veulent."

Un parcours urbain inédit

Plasticiens, peintres, graffeurs, photographes ont investi tout l'espace, intérieur comme extérieur. Un parcours urbain géant qui révèle des univers très différents, parfois même en résonnance avec l'actualité. Dans la chapelle, un calligraphe d'origine syrienne s'est inspiré du tableau Guernica de Picasso pour évoquer la guerre dans son pays. "Ma fresque ne parle pas de la Syrie, témoigne Yser Algharbi. Elle parle de ce qui se passe pour chaque Syrien. En chacun d'eux il y a un Guernica invisible."

Bénédiction du propriétaire

Le site a été vendu fin décembre au bailleur social Podelhia Accession qui a prévu d'y construire 120 logements. Avant d'engager la démolition, le promoteur s'est laissé séduire par le projet porté par Doris Koffi et son association Art Projet Partner. 

J'ai trouvé intéressant de faire une jointure entre le passé et ce futur qui n'existe pas encore. Cette exposition éphémère va permettre aux gens de connaître et d'apprécier ce qui existait avant. De garder une trace historique du site.Emmanuel Lefebure, Directeur général Podeliha Accession

Cet espace de création hors norme et éphémère est ouvert au public les vendredis, samedis et dimanches de 11 heures à 22 heures, jusqu'au 15 novembre.