Cet article date de plus de sept ans.

Le Quetzalcóatl du graffeur Oré sur les murs d'Angoulême

Et si la capitale du dessin et de la bande-dessinée se transfomait subitement en cité Aztèque ? Le Quetzalcóatl du graffeur Oré, fait escale à Angoulême. Cette série de pièces peintes a été réalisée en collaboration avec Bastek et collée lors du Festival International de la Bande Dessinée
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dorénavant, le Questalcoat d'Oré philisophe sur les murs d'Angoulême
 (France 3 / Culturebox)
Taillé en bois, puis collé sur les murs, le Quetzalcóatl est venu naturellement tenir compagnie à Lucky Luke et autres héros de bande-dessinée. L'association "Via Patrimoine" d'Angoulême proposait de découvrir les oeuvres des deux graffeurs dans un parcours-événement autour de l’art de rue. Une équipe de France 3 Poitiers faisait partie de la visite. 

Reportage : J. Deboeuf / C. Guinot / C. Pougeas 
Le graffeur Oré, a débuté le street art en 1989. Aérosol, pochoir ou encore collages, il utilise toutes sortes de supports urbains pour réalisé son art. Artiste touche-à-tout, il étudie la calligraphie arabe pour l’intégrer à ses fresques. Lors de voyages au Mexique, il découvre le mythique serpent à plumes précolombien, Quetzalcóatl, qui va devenir un élément central de son univers pictural.
 (France 3 / Culturebox)
Le slogan d'Oré  "Peindre la ville de nos mille utopies aux cent couleurs."

Levez les yeux ! Le Quetzalcóatl d'Oré a déjà pas mal voyagé, on l'a notamment vu à Angers, Lyon, Bordeaux ou Metz et récemment à Marseille pour le Printemps d'Art Contemporain. Et rien n'arrête le serpent voyageurs, il passe les frontières allègrement et conquièrent toutes les villes qu'il traverse : Berlin, Athènes, Barcelone, Vancouver.... La révolution Aztèque ne fait que commencer ! 



Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Street Art

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.