Avignon : la fresque jugée antisémite a été effacée ce vendredi matin

La fresque, intitulé "La Bête 2", représentait Jacques Attali manipulant une marionnette au visage d'Emmanuel Macron. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'artiste avait déjà par le passé peint Olivier Véran, le ministre de la Santé entouré de seringues et magnifié sur ce même bâtiment les "gilets jaunes". (ESPOSITO ANGE / MAXPPP)

La fresque jugée antisémite peinte sur le mur d'un bâtiment à Avignon a finalement été effacée vendredi 24 juin matin, selon les informations recueillies par France Bleu Vaucluse. Une décision prise face à l'"insistance" du préfet du Vaucluse, selon le service de communication du Grand Avignon. Cette fresque, peinte sur le mur d'un bâtiment à l'entrée de la ville, représentait Jacques Attali manipulant une marionnette au visage d'Emmanuel Macron. L'œuvre de l'artiste Lekto est titrée : La Bête 2.

Dans un premier temps, le Grand Avignon et la ville d'Avignon avaient refusé de l'effacer, au nom de la "liberté d'expression" et estimant que "chacun pouvait interpréter l'image comme il voulait puisqu'il n'y a pas de mot sur ce mur".

"Tous les symboles antisémites sont présents"

Pour la Ligue de défense juive, tous les symboles antisémites étaient présents dans la fresque : "La personnalité juive et influente (ici Jacques Attali), le regard inquiétant et les mains qui actionnent des marionnettes pour faire comprendre que les juifs dirigent le monde." Le comité juif américain demandait lui aussi que la peinture soit effacée.

Depuis mercredi, les réseaux sociaux se sont emparés de la polémique. Certains internautes dénonçaient "un bon gros graf antisémite complotiste" ou encore "un message nauséabond" quand d'autres comptes liés à l'extrême droite disaient "bravo l'artiste". L'artiste Lekto, lui, n'a pas réagi. Il avait déjà par le passé peint le ministre de la Santé entouré de seringues et magnifié sur ce même bâtiment les "gilets jaunes".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Street Art

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.