Cet article date de plus d'un an.

"Spirou dans la tourmente de la Shoah", une exposition qui plonge le héros de BD dans une Belgique occupée

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Exposition "Spirou dans la tourmente de la Shoah" -
Exposition "Spirou dans la tourmente de la Shoah" Exposition "Spirou dans la tourmente de la Shoah" - (France 3 Paris Ile-de-France - N.Cohen, M.Mendy, S.Lacombe)
Article rédigé par Marie Pujolas
France Télévisions - Rédaction Culture

Le Mémorial de la Shoah présente une exposition tirée de la série de BD d'Emile Bravo "Spirou, l'espoir malgré tout", dans lesquelles l'auteur plonge le célèbre groom dans la Belgique occupée. Un récit de la Seconde Guerre mondiale où fiction et réalité se côtoient. A découvrir jusqu'au 30 août 2023.

L'auteur et illustrateur Emile Bravo a publié entre 2018 et 2022 quatre tomes de Spirou, l'espoir malgré tout (éditions Dupuis). Un dérivé des célèbres aventures de Spirou et Fantasio, dans lequel ils se retrouvent mis en scène pendant la Seconde Guerre mondiale. Une série qui a été récompensée au Festival d'Angoulême en 2022. 

Le Mémorial de la Shoah, à Paris, présente dans l'exposition Spirou dans la tourmente de la Shoah des œuvres destinées au grand public. L'occasion aussi de redécouvrir l'histoire de Félix Nussbaum et son épouse Felka. Des peintres juifs allemands qui se sont cachés pendant une partie de la guerre mais qui ont fini par être arrêtés en 1944 et déportés. Dans l'un des tomes, Emile Bravo a imaginé la rencontre entre le couple et Spirou qui les aidera à se cacher. "Félix et Felka sont arrêtés, probablement sur dénonciation et sont déportés dans le dernier convoi qui part de Belgique le 31 uillet 1944. Ils finiront assassinés à Auschwitz", explique Caroline François, chargée des expositions au Mémorial de la Shoah.

Une grande rigueur historique

La force de ces bandes dessinées est la rigueur historique du récit, malgré l'incursion de Spirou et Fantasio. C'est notamment ce que montre l'exposition. Le visiteur va apprendre beaucoup de choses sur l'occupation en Belgique, l'administration, la vie quotidienne.

À travers le regard du héros intemporel qu'est Spirou, Emile Bravo espère faire passer un message d'humanité. "Spirou reste un enfant, sa résistance consiste à rester humain. Et c'est cela que je raconte. C'est la résistance humaniste. Je ne demande pas aux gens de prendre les armes mais de continuer pendant cette période à garder foi en l'humanité et à rester solidaires des autres". Un récit rigoureux qui mêle fiction et réalité historique. Une œuvre destinée au grand public pour appréhender une période sombre de notre Histoire. 

Jean Doisy, figure héroïque du Journal de Spirou

Le personnage de Spirou est né en 1938. L'éditeur Jean Dupuy fonde alors Le journal de Spirou, nouveau périodique pour la jeunesse et en confie la rédaction en chef à Jean Doisy. Dès 1940, ce fervent résistant se sert du journal pour faire passer des messages à travers ses articles. Il monte un théâtre de marionnettes itinérant, une sorte d'écran qui permet de mener différentes actions et qui aide des résistants à voyager clandestinement à travers la Belgique. Une autre histoire à découvrir également dans Spirou dans la tourmente de la Shoah.

Une exposition riche que l'on peut découvrir en famille. La bande dessinée a souvent raconté la Seconde Guerre mondiale de manière brillante. Preuve une fois de plus que le neuvième art peut éveiller les consciences et participer au devoir de mémoire. 

"Exposition Spirou dans la tourmente de la Shoah" - Jusqu'au 30 août 2023 - Mémorial de la Shoah 1è rue Geoffroy-l'Asnier 75004 Paris - Entrée libre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.