Pourquoi Rodin est-il un génie ?

Auguste Rodin (1840-1917) est sans doute l'un des artistes français les plus célèbres et il est, à juste titre, considéré comme le père de la sculpture moderne. Mais qu'a-t'il de plus que les autres ? La réponse se trouve dans ses œuvres et leur puissance à la fois physique et psychologique.

musée Rodin, sculpture de Rodin,\" le Penseur\"
musée Rodin, sculpture de Rodin," le Penseur" (JACQUES SIERPINSKI / AURIMAGES)
A Paris ou à Medon, dans la villa des Brillants où Rodin vécut les 20 denrières années de sa vie, ses oeuvres s'exposent au grand public. C'est aussi ici que l'on découvre ce qui fait de Rodin un artiste à part, un génie qui a transcendé son art. 

Reportage : M. Berrurier / E. Gouveia-Vermelho / V. Roussel / L. Harper / N. Lachaud
Une statue tellement parfaite que les détracteurs de Rodin l'ont accusé de l'avoir moulée directement sur son modèle ! C'est l'anecdote liée à "L'âge d'Airain", une représentation parfaite d'un corps à échelle réelle. Présentée au Salon de Paris en 1877, la statue fit scandale. Rodin dut prouver qu'il n'avait pas triché et que la qualité du modelage du corps venait de son travail et non d'une supercherie. Une occasion en or pour l'artiste de faire parler de lui.

La force de l'expression

Son doigté exceptionnel lui a permis d'acquérir une autre qualité extrêmement rare, celle de donner vie à ses modèles. En effet, on s'attend toujours à ce qu'une sculpture de Rodin se mette en mouvement ou parle tellement les traits sont précis et que l'on a l'impression de pourvoir sonder l'âme de ses modèles. C'est le cas avec ses portraits de Camille Claudel notamment. Et avec le "Penseur", sa plus célèbre réalisation. Là, c'est bien le travail du corps qui est exceptionnel. "Ses statues sont animées d'une tension interne. "Le Penseur" a l'air confortablement assis mais si on essaye d'adopter cette position, on se rend compte qu'il faut être très musclé et tendu pour la tenir sinon on risque de basculer en avant. C'est cette énergie interne des formes qui anime les sculptures et les rend vivantes" explique Christine Lancestremère, du Musée Rodin de Paris.

Un précurseur

Autre exemple du génie de Rodin, "L'homme qui marche", une représentation d'un homme debout, sans tête ni bras. Là encore, les détracteurs ne comprennent pas. Pourtant, en 1907 Rodin est une célébrité. Passionné par l'Antiquité, il en est arrivé à la conclusion que l'état fragmenté dans lequel les statues antiques étaient parvenues jusqu'à notre époque n'altérait pas leur beauté. "L'homme qui marche" est devenu le symbole de la création pure, l'image même du mouvement. Une oeuvre incontournable qui inspira d'autres artistes, au premier rang desquels Giacometti.
\"L\'homme qui marche\" Auguste Rodin
"L'homme qui marche" Auguste Rodin (France 3 / culturebox / capture d'écran)