L'énigme du visage selon Robert Lerivrain au musée Tatin

Un visage peut-il raconter la complexité d’un être ? Quels masques portons-nous pour exister face aux autres ? Autant de questions que pose le sculpteur Robert Lerivrain depuis une vingtaine d'années en explorant le thème du visage. Cet artiste mayennais est à l’honneur jusqu’au 31 décembre au musée Robert Tatin de Cossé-le-Vivien en Mayenne dans une exposition intitulée "Faces à Faces".

Robert Lerivrain tente de saisir toute la complexité et les mouvements du visage.
Robert Lerivrain tente de saisir toute la complexité et les mouvements du visage. (France 3 Culturebox (capture d'écran))
La question du visage, de ce qu’il représente et de ce qu’il cache occupe Robert Lerivrain depuis plusieurs années maintenant. Pour lui, c’est un thème d’une richesse incroyable. "La première fois que j’ai travaillé sur ce thème, cela m’a paru simple. Mais plus j’avançais, plus la complexité du visage m’a sauté aux yeux" explique l'artiste. "Le visage, c’est le lieu de notre rencontre, de notre confrontation, on va se reconnaître par le visage. C’est toute la personne qui s’exprime par le visage".

Dans l’argile ou le bronze, il façonne ses sculptures qui ressemblent parfois à des gargouilles tant elles sont expressives.

Reportage : France 3 Pays de la Loire - P. Cally / F. Bobet / N. Guilbaud 

Deux Robert dans un même lieu

Pour celui qui connaît le musée Tatin, la présence des sculptures de Robert Lerivrain est une évidence tant ses créations semblent répondre à celles de Robert Tatin, le créateur des lieux. Ce peintre en bâtiment né en Mayenne en 1902 a décidé un jour de se consacrer à sa passion pour l’art et plus particulièrement la céramique.

Créateur à Paris d’un atelier de céramique et de peinture, il achète en 1962 avec son épouse une petite maison ancienne au lieu dit La Frénouse à Cossé-le-Vivien en Mayenne. C’est là qu’il imagine une Maison des champs, ancrée dans la nature, où des statues de ciment armé au format monumental font le lien entre les civilisations, entre l’Orient et l’Occident.