À Chambly dans l'Oise, la sculptrice de textile Isabelle Léourier ouvre les portes de son univers féerique

Publié
FTR
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture

L'artiste a travaillé pour les plus grandes maisons de haute couture. Ses créations faites de plumes et de tissus feront l'objet d'une exposition à la Biennale des Métiers d’Art et de création à Paris en juin 2022. 

Le fragile et le ténu, le vide et l’ombre, l’absence et l’énergie, la puissance et la vitalité : voici les véritables matières qui animent les œuvres d’Isabelle Léourier. Depuis plus vingt ans, la sculptrice s’adonne à ses propres collections, laissant libre cours à son imagination. Ses œuvres textiles seront présentées à la Biennale des Métiers d’Art et création de Paris dans la catégorie Révélations du 9 au 12 juin 2022 au Grand Palais éphémère. 

La nature inspirante

Isabelle Léourier aime marcher dans la campagne ou sur les rives de la Baie de Somme pour glaner une multitude de trésors qui pareront ses créations. Sculptrice de textiles et de plumes, c'est dans son atelier de Chambly dans l'Oise que naît, sous ses doigts, un univers onirique.

Ça peut être des algues, des petits animaux minuscules, des méduses mais aussi des fleurs de pissenlit, c'est libre, c'est animal, végétal on ne sait pas, le principal c'est de faire rêver. 

Isabelle Léourier

L'univers onirique d'Isabelle Léourier (France 3 Picardie)

Haute couture

Styliste et modiste de formation, Isabelle Léourier a su séduire au-delà des frontières, et particulièrement en Asie. Maintes fois récompensée, les plus grands couturiers comme Christian Lacroix, Jean-Louis Scherrer ou encore Stéphane Rolland, font défiler ses chapeaux sur les têtes des top models. 

Chapeau créé par Isabelle Léourier (France 3 Picardie)

"Je fais en sorte de tout maîtriser du début à la fin, c'est une nature fantasmée, j'arrive à exprimer quelque chose de vivant, pas forcément réel, un monde enveloppant et intime", détaille-t-elle à propos de son travail. 

Deux galeries, l'une parisienne et l'autre new-yorkaise, présentent ses créations singulières.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.