Cet article date de plus de neuf ans.

Pinault prête à l'Eglise une sculpture "provocante" de Jean Paul II

L'ancien pape Jean-Paul II y est écrasé par une météorite. La sculpture est prêtée par le collectionneur et homme d'affaires François Pinault pour une exposition organisée par l'archevêché de Rennes.
Article rédigé par Clara Beaudoux
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (La "Nona ora" ici exposée à Londres © Maxppp)

Le pape Jean-Paul II est couché au sol, sa crosse à la main, terrassé par une météorite et entouré de verre brisé. Pour une exposition organisée à Rennes, l'Eglise s'est vue prêter cette sculpture originale de l'ancien pape, par l'homme d'affaires et collectionneur François Pinault. 

Cette provocation est "salutaire ", a indiqué l'archevêque de Rennes, Mgr Pierre d'Ornellas. "Elle nous rejoint immédiatement dans l'espace de notre intimité, là où nous n'avions pas pensé aller. Nul ne peut se laisser dévisager par la Nona Ora sans consentir à un déplacement intérieur ", a-t-il observé. Pour l'artiste italien, Maurizio Cattelan, cité par Mgr d'Ornellas, la météorite représente les péchés du monde, que Jean Paul II porte comme "un fardeau sur ses épaules, pour toute l'humanité ". 

Intitulée la "Nona ora", cette sculpture en cire est exposée jusqu'au 8 juillet au Musée des Beaux-Arts de Rennes. Réalisée en 1999, l'oeuvre avait été vendue aux enchères à New York en 2001 pour 900.000 dollars, avant d'être rachetée 3 millions de dollars par  François Pinault, qui l'expose habituellement dans son palais Grassi à Venise.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.