Cet article date de plus de cinq ans.

Visa pour l'image : "Marc Riboud a fait entrer des anonymes dans l'histoire"

Décédé hier à l'âge de 93 ans, le photographe Marc Riboud laisse orphelins les amateurs d'images sensibles, réalistes et touchantes. Le festival Visa pour l'Image de Perpignan expose jusqu'au 11 septembre sa série "Cuba", un reportage réalisé en 1963 aux côtés de Castro. Sur place, ceux qui ont connu le photoreporter se souviennent d'un homme qui savait capter des situations uniques.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le festival Visa pour l'image de Perpignan propose une exposition consacrée à la série "Cuba" du photographe Marc Riboud, décédé ce mercredi 30 août 2016
 (France 3 / Culturebox)
Au lendemain du décès de Marc Riboud, ceux qui ont connu le grand photographe se remémorent avec nostalgie celui qui a fait voyager son objectif à travers le monde.
A Perpignan, la 28 édition de Visa pour l'image lui consacre une exposition sur sa série "Cuba". 
"Il avait cette espèce de générosité d'aller toujours vers les gens et il faisait des anonymes, des personnages qui sont entrés dans l'histoire grâce à son talent",  se souvient Jean-François Leroy le directeur du festival.

Reportage : M. Tamon / F. Jobard / J. Lopez / J. Olivier 

Si une photo émeut une seule personne, c'est déjà beaucoup

Marc Riboud - 2011

Cuba, l'ami Fidel

La série que propose cette année le festival Visa pour l'image retrace un moment fort dans la vie de Marc Riboud et de l'Histoire du monde. Novembre 1963, le photographe se rend à Cuba pour rencontrer Fidel Castro lors d'un voyage de presse avec Jean Daniel pour le magazine "L'Express".

Exposition "Cuba" Marc Riboud à Visa pour l'image 
 (France 3 / Culturebox)


Quatre ans après le révolution cubaine, le Lider maximo les accueille dans un hôtel à la Havane, en toute simplicité.
 

Il a pu être dans l'intimité de Fidel Castro à une époque où il était inaccessible. Ce grand côté humain lui permettait d'être apprécié et de s'approcher des autres

Jean-François Gallois - Collaborateur photo de Marc Riboud
Planche-contact Fidel Castro à Cuba
 (France 3 / Culturebox)


Jean Daniel venait d'être reçu à Washington par John F. Kennedy, qui l'avait chargé de passer quelques messages à Castro. Le lendemain, au cours d'un déjeuner avec Castro, le téléphone sonne : "Kennedy a été assassiné !" Tous les ingrédients sont là pour un scoop. 
Les photographies font le tour du monde, puis sont peu à peu oubliées.
 

 (Marc Riboud)

L'ambiance cubaine

En attendant les rendez-vous avec Fidel Castro, les deux reporters sillonnent l'île à la rencontre de ses habitants. Marc Riboud capte le quotidien d'une population encore enjôlée par les discours prolifiques du président de le "République socialiste". A l'époque les étals des magasins d'Etat sont encore approvisionnés. 

 (Marc Riboud)


Lors de son ultime soirée de projection, samedi 10 septembre, Visa pour l'Image rendra hommage à Marc Riboud. 
 




 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Photographie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.