Parcourez "Les sentiers de la photo" , une exposition à ciel ouvert dans les Vosges

Une exposition en pleine nature, dans les Vosges : "Du poil de la bête" est une déambulation à voir jusqu'au 1er novembre dans le cadre des "Sentiers de la photo".  

Les sentiers de la photo dans le plus haut village des Vosges, le Haut-du-Tôt
Les sentiers de la photo dans le plus haut village des Vosges, le Haut-du-Tôt (Neil Villard)

Une exposition à ciel ouvert : le concept a du succès cet été, crise sanitaire oblige. Mais dans les Vosges, c'est la cinquième année que le célèbre photographe Vincent Munier et d'autres proposent Les sentiers de la photo, une déambulation qui mêle balade dans la nature et découvertes photographiques. Cette année, ce sont les animaux carnivores européens qui ont les honneurs de l'exposition Du poil de la bête. A voir jusqu'au 1er novembre au Haut-du-Tôt, le village le plus haut des Vosges. 

Une centaine de photos sont rassemblées sur ce sentier de 3 km. Le travail de plusieurs photographes est ainsi mis à l'honneur. Cette année, les membres de l'association qui anime Les sentiers de la photo, parmi lesquels Vincent Munier, ont choisi de mettre en avant les animaux de nos contrées. "Cette exposition c'est un coup de projecteur sur ces animaux qui sont parfois déconsidérés et que l'on appelle injustement des nuisibles, comme les renards, les belettes ou les hermines" explique Vincent Munier. 

Hermine par la photographe Patricial Huguenin
Hermine par la photographe Patricial Huguenin (Patricia Huguenin)

Sauver le vivant 

Le célèbre photographe, qui sillonne le monde depuis 25 ans, ne cache pas son inquiétude. Originaire des Vosges, il voit dans sa région natale les espèces animales se raréfier. "Tous les oiseaux que je photographiais ici étant gamin ne sont plus là...à cause de notre système, de l'agriculture intensive et du non-respect des autres vivants", déplore-t-il.

Cette exposition libre et gratuite est l'occasion de belles découvertes et d'une réflexion sur notre vie. Surtout en cette année où l'humanité est tout entière ébranlée par une pandémie. Pour Vincent Munier, il est plus qu'urgent de changer notre façon de vivre. "Faisons attention. Un peu d'humilité, de respect. N'essayons pas d'aller toujours dans le même sens avec cette croissance, ces chiffres, cette compétition...Essayons de ralentir, d'observer, d'écouter, de respecter."  C'est en tout cas le message des organisateurs de cet événement. Ils espèrent éveiller, un peu, les consciences. 

Renard par le photographe Teddy Bracard
Renard par le photographe Teddy Bracard (Teddy Bracard)