L'histoire méconnue de l'hôtel Belles Rives à Juan les Pins, lieu de villégiature et d'inspiration de Scott Fitzgerald

Notre série "Chemins de traverse" vous emmène au Cap d'Antibes dans un hôtel qui avait déjà charmé l'écrivain F. Scott Fitzgerald.

france 2

C'est l'une des perles de la Côte d'Azur. Au Cap d'Antibes, les pieds dans l'eau, siège un palais mythique : l'hôtel Belles Rives aux bords de la plage de Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes). En 1925, un Américain s'installe dans la villa Saint-Louis avec sa femme, c'est Scott Fitzgerald. Un jeune écrivain plein d'avenir qui y écrit un de ses chefs d’œuvres : Tendre est la nuit. La villa devient un lieu de rendez-vous mondain.

Soirées enivrées avec Picasso et Hemingway


"Toute cette bande d'Américains aimait une seule chose, particulièrement, c'était faire la fête", précise Marianne Estène-Chauvin, propriétaire de l'hôtel. "Ils passaient leur journée tous déguisés et, je dirais souvent, le verre à la main". Les artistes viennent s'encanailler, de Picasso à l'écrivain américain Hemingway, chercher l'inspiration pour nourrir leurs œuvres, et oublier les tracas du monde. Ces soirées serviront directement d'inspiration à Gatbsy le magnifique. Il faut attendre 1929 pour que la villa Saint-Louis soit vendue pour devenir l'hôtel qu'on connait aujourd'hui, désormais géré par la petite-fille du propriétaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'hôtel Belles Rives à Juan les Pins
L'hôtel Belles Rives à Juan les Pins (JOHANNA HOELZL / DPA)