Frieder Burda, collectionneur allemand croqueur d'émotions et de couleurs, s'en est allé

Le collectionneur allemand Frieder Burda est décédé le 14 juillet à 83 ans. Il avait consacré sa vie à l'art. Sa collection réunie dans son musée à Baden-Baden en Allemagne rassemble près de 1 000 oeuvres d'art moderne et contemporain.

A woman looks at a painting of Willem de Kooning in the Friedr Burda Museum, in Baden-Baden, 
A woman looks at a painting of Willem de Kooning in the Friedr Burda Museum, in Baden-Baden,  (©WINFRIED ROTHERMEL/AP/SIPA / AP)

C'est dans sa fondation de Baden-Baden que sont rassemblées toutes les oeuvres acquises par Frieder Burda. Banksy, Miro, Picasso, Polock :  sa collection est l'une des plus remarquables d'Europe. Une passion pour l'art contemporain qui s'est révelée très tôt. Quand Frieder Burda s'entichait d'une toile, ce n'était pas forcément parce qu'il connaissait bien l'artiste. Il ne fonctionnait qu'au coup de coeur. 

Toute ma vie ce sont les émotions. On ne peut pas acheter de peinture sans avoir des émotions.Frieder Burda

Une collaboration avec le Centre Pompidou

Frieder Burda avait à coeur de partager sa passion pour l'art contemporain et rendre accessible sa collection au plus grand nombre. En 2004, il avait ouvert à Baden-Baden (Allemagne) son propre musée, qui abrite ce fonds riche de plus d'un millier d'oeuvres.

Cet été, le musée présente à l'occasion de son 15e anniversaire une exposition, Ensemble, créée en étroite collaboration avec le Centre Pompidou, qui lui a prêté des oeuvres. Elle met en lumière les conséquences de la Deuxième Guerre mondiale puis de la réconciliation entre l'Allemagne et la France sur l'art contemporain du XXe siècle. Des chefs-d’œuvre d’artistes expressionnistes allemands comme August Macke font écho aux toiles des pères de l’art moderne français : l’Autoportrait dans la glace du cabinet de toilette de Pierre Bonnard ou Le Rocking Chair de Picasso qui exprime le doute et l’isolement durant l’occupation allemande. Poésie et spiritualité sont réunies dans Le Dimanche (1952-1954) de Marc Chagall très populaire dans l’Allemagne d’après-guerre. 

"Ensemble" - Museum Frieder Burda de Baden-Baden, jusqu'au 29 septembre 2019