"Caresser le ciel" : des jeunes toulousains expriment leur vision de la liberté à travers leurs photos exposées dans la ville

450 participants, de la maternelle au lycée, ont pris ces clichés au charme suranné avec une technique singulière : le cyanotype. Les photos sont exposées en plein air dans plusieurs quartiers de la ville rose jusqu'au 28 novembre 2021. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'exposition "Caresser le ciel" a été réalisée grâce à 450 jeunes toulousains (Centre culturel Saint-Cyprien)

Prendre son envol, sauter en l'air, faire des bonds, à Toulouse toutes les raisons sont bonnes pour tenter d'atteindre les étoiles. Preuve en est avec cette exposition intitulée Caresser le ciel qui réunit les photos de 450 jeunes, de la maternelle au lycée. Un projet participatif autour du mouvement, du saut et de l'art photographique exposé jusqu'au 28 novembre 2021 dans plusieurs quartiers de la ville. 

L'envol après l'enfermement 


À l'orée du deuxième confinement, peu après l'assassinat de Samuel Paty, les responsables de l'atelier de photographie et de danse du quartier Saint-Cyprien de Toulouse ont eu à cœur de tisser plus fortement des liens et redonner espoir et optimisme aux jeunes. Ils leur ont proposé d'exprimer leur vision de la liberté à travers le projet Caresser le ciel.  L'initiative continue de porter ses fruits. Après la création, vient le temps de l'exposition et de la transmission.

À l'occasion des vacances de la Toussaint, les animateurs de l'atelier visitent l'exposition en plein air. "Ça me donne envie de prendre des photos moi aussi", assure un jeune garçon. L'objectif des stages du centre culturel Saint-Cyprien est également de décrypter les techniques de la photographie. "On dirait qu'il est tombé du ciel", s'émerveille un jeune stagiaire. "Il a été pris dans cette direction en contre plongée", analyse un autre enfant. Omar, l'animateur les conduit pas à pas vers le geste photographique. "Dès qu'il y a l'autre on peut aborder un vocabulaire comme le point de vue, la distance et le rapport à l'autre qui se met en place", explique-t-il. 

Le bleu du cyanotype

Modèle puis photographe, les enfants et les adolescents ont exprimé leur vision de la liberté, par le biais d’un procédé photographique alternatif, le cyanotype. Cette technique est l'une des plus anciennes en photographie. Inventée en 1842 par John herschel, le cyanotype est un tirage photographique réalisé sur une simple feuille de papier, l’image étant constituée d’un pigment de couleur bleue. 

L'exposition est présentée dans la ville sur des supports en grand format : quai de la Daurade, rue Alexis-Larrey, Pont-Neuf, centre culturel de Saint-Cyprien, et centre culturel Henri-Desbals (à partir du 10 novembre).

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Photographie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.